Un sextoy connecté plutôt curieux se retrouve au coeur d'un procès

Une société spécialisée dans les sextoys vient de comprendre qu'objet connecté rimait avec respect de la vie privée.

Le sextoy collectait des données intimes La société canadienne Standard Innovation qui a lancé une gamme de produits connectés destinés au plaisir sexuel, vient d'être prise la main dans le sac à être un peu trop curieuse, en espionnant ses utilisateurs.

Le sextoy collectait des données intimes à l'insu de l'utilisateur

Plusieurs clients étant choqués de découvrir que des informations personnelles étaient collectées et stockées sur un serveur, ont décidé d'amener l'affaire devant un tribunal. Il faut dire que le vibromasseur connecté We Vibe avait la fâcheuse tendance à collecter les informations qui transitaient via le smartphone auquel était connecté le sextoy.

L'application mobile transférait sur un serveur des données sur l'identité du propriétaire, comme son adresse mail par exemple, mais également sur sa sexualité, puisque la fréquence d'utilisation, la température, les réglages de l'appareil, tout était conservé par la firme canadienne. Cette dernière s'était défendue d'espionner les utilisateurs, en affirmant vouloir créer des statistiques pour améliorer ses produits, pour le plaisir de futurs consommateurs.

4 millions de dollars d'amende pour Standard Innovation et son sextoy

Gros soucis, d'une part cette solution radicale ne respectait pas les principes élémentaires du respect de la vie privée, du stockage de données et du droit d'accès à ses informations. Autre problème mis en avant à juste titre par les plaignants, en cas de piratage toutes ces informations pouvaient risquer de terminer dans la nature.

Sur ce point, l'entreprise canadienne ne peut que leur donner raison, puisque pendant l'édition 2016 de la Defcon, des hackers avaient mis à jour plusieurs failles touchant le système du sextoy We Vibe
La justice a condamné la société canadienne Standard Innovation à 4 millions de dollars canadiens d'amende. Les plaignants auront droit à 10000 dollars chacun de préjudice.

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !