Fausse information : chose promise, chose due... Google a agi et lance Fact Check

Google qui avait promis de s'attaquer aux fake News ou fausses informations après l'élection américaine, poursuit sa lutte contre les fausses nouvelles.

Fact Check : la nouvelle arme de Google contre les fausses informations La firme de Mountain View a intégré la vérification des faits à son moteur de recherche et son portail d'actualités au travers d'un nouveau tag baptisé : Fact Check.

Fact Check : la nouvelle arme de Google contre les fausses informations

Les utilisateurs pourront donc avoir un aperçu de ce qu'estime un groupe de sites triés sur le volet sur le sujet, d'un simple coup d'œil. Si ces sites web considèrent que l'information est exacte ou qu'elle fait l'actualité, cela sera précisé « noir sur blanc », en revanche dans le cas des fake News, il sera précisé que la source n'est pas fiable ou qu'il s'agit d'une fausse information. Le tag sera visible aussi bien sur le moteur de recherche, que sur Google actualité. On peut donc facilement imaginer que le modèle économique des sites utilisant les rumeurs ou fausses infos pour vivre, devraient connaitre progressivement une longue descente aux enfers.

Pour tuer les critiques dans l'œuf, Google a expliqué : « Même si des conclusions différentes peuvent être présentées, nous pensons néanmoins utile de connaître le degré de consensus autour d'une déclaration en particulier, et de pouvoir identifier les sources qui s'accordent sur un même sujet. En rendant les vérifications des faits plus visibles dans les résultats de recherche, nous pensons que les utilisateurs pourront plus facilement évaluer la véracité des faits et ainsi se faire leur propre opinion ».

L'entreprise a ajouté : «Ces vérifications des faits ne sont pas effectuées par Google et sont présentées afin que les utilisateurs puissent faire des jugements plus éclairés. Bien que des conclusions différentes puissent être proposées, nous pensons qu'il est toujours utile pour les internautes de comprendre le degré de consensus autour d'une allégation particulière et de disposer d'informations claires sur ce qui est accepté comme authentiques par les sources.»

On pouvait aussi lire : «Au fur et à mesure que nous rendrons la vérification des faits plus visible dans les résultats de recherche, nous croyons qu'il sera plus simple pour les utilisateurs d'évaluer ces vérifications de faits, et de former leur propre avis sur la question de façon plus éclairée».

Dans sa lutte contre les fausses nouvelles, Google explique que la vérification des faits sur son moteur de recherche et son portail d'actualités, sera effectuée par des partenaires qui délivreront les labels de fact-checking au contenu. Une bonne initiative, qu'il est important de saluer, même si l'on se doute que ce dispositif mettra de longs mois avant d'être efficace et surtout qui devrait amener parfois des différences de point de vue entre plusieurs partenaires de fact-checking, mais c'est un bon début pour lutter contre la désinformation dans un but vénal ou politique... ce qui dans le second cas est un danger pour la démocratie.

.

Réagissez !
Voir aussi :
De puissants courants activistes cherchent à manipuler les masses

Facebook dénonce une nouvelle fois les bulles de fausses informations

Depuis les nombreux scandales qui ont suivi l'élection présidentielle américaine, où il a été constaté que les réseaux sociaux étaient détournés de leur rôle pour faire de l'activisme politique par le...
Google Home : un relais de fake news très efficace

Google Home : colporteur de fausses informations ?

Il semble que oui, malgré les meilleurs spécialistes de l'intelligence artificielle travaillant sur Google Assistant, il semble que l'IA se fasse berner plus d'une fois par les fake news ou les...
Soyez le premier à réagir !