Instagram réagit aux contenus malveillants

Les utilisateurs des réseaux sociaux sont de plus en plus confrontés aux commentaires malveillants, voire pire à des formes de harcèlement.

Des contenus malveillants et des spams de plus en plus présents sur Instagram Pour endiguer ce fléau, Instagram se dote d'une nouvelle fonctionnalité, en l'occurrence un filtre permettant d'éviter les commentaires désagréables, ainsi que les publicités mensongères et les spams.

Des contenus malveillants et des spams de plus en plus présents sur Instagram

Les contenus malveillants provenant de harceleurs ou autres trolls semblent être une problématique à laquelle s'attelle Instagram, qui souhaite que son site reste un endroit convivial. Le réseau social développe de nouvelles options pour protéger l'utilisateur de propos malveillants.

S'il y avait déjà la possibilité de limiter ces propos, en définissant au préalable des mots-clés à exclure via les paramètres du profil, cette fonctionnalité s'est vite révélée insuffisante. Ce sont notamment les peoples et autres starlettes qui ont été le plus exposés à ces propos malveillants, les contraignant ainsi à fermer de manière temporaire leur compte dans certains cas.

Avec la technologie AML (Applied Machine Learning), une intelligence artificielle qui sera disponible lors de la prochaine mise à jour d'Instagram, la volonté du service est de renforcer le dispositif sécuritaire.

Un filtre multi-usage

Avec ce filtre, Instagram espère supprimer tous les propos haineux et diffamatoires qui semblent pulluler à l'heure actuelle sur le réseau. Ce filtre agira aussi bien pour les commentaires des photos, que sur les vidéos mises en ligne.

Dans la même perspective, les publicités mensongères qui vous vendent du rêve, comme gagner une tablette gratuitement, devraient elles aussi disparaître. En effet, le filtre va pouvoir bloquer ces fausses informations après identification.
Ce filtre anti-contenu devrait être disponible en 9 langues. Instagram joue aussi la carte du participatif, puisque cette fonctionnalité pourra être revue et corrigée par les utilisateurs. Quant à ceux qui ne le souhaitent pas, ils ne seront pas obligés d'appliquer ce filtre.

Le réseau social explique que le but de la manœuvre est la formation de communautés « gentilles et inclusives ». Reste à savoir si avec ce dispositif, qui sera supervisé par des ingénieurs, Instagram n'établira pas malgré lui une limite à la liberté d'expression.

.

Réagissez !
Voir aussi :
Instagram a débuté un nettoyage de sa communauté en s'attaquant aux faux comptes.

Instagram : la grande purge des faux comptes a débuté

Le phénomène des faux comptes n'est pas nouveau, c'est même l'une des plaies des réseaux sociaux, car ils faussent les statistiques globales. Instagram a décidé de partir en croisade contre les faux...

Instagram doit-il sa popularité aux photos de visages ?

Une étude montre que l'une des clés des republications et de la visibilité sur le réseau social Instagram est de poster des photos de personnes plutôt que de lieux ou d'animaux.Le selfie a de l'avenir...
Soyez le premier à réagir !