Windows innove pour lutter contre les ransomwares

Pour renforcer son dispositif de protection à l'encontre des logiciels de cryptage, plus communément nommés ransomwares (rançon logiciels), Microsoft réagit.

Windows innove pour lutter contre les ransomwares La firme propose ainsi une nouvelle fonctionnalité pour Windows, qui permettra d'accéder uniquement au dossier maison, excluant les autres.

Windows œuvre contre le développement des logiciels malveillants et les ransomwares

Les dispositifs de protection mis en place par Microsoft se sont révélés au fil du temps insuffisants pour contrer les impacts négatifs des ransomwares. En effet, Microsoft empêchait par défaut l'accès de l'utilisateur à certains dossiers, en l'occurrence Windows et Program Files. Seule une manipulation effectuée dans les paramètres pouvait ouvrir des droits d'accès.

Microsoft va aujourd'hui plus loin, en appliquant ce blocage par défaut aux logiciels. Par exemple, les logiciels permettant la lecture de DVD seront uniquement accessibles pour les DVD. Ce sera la même logique pour les navigateurs internet, dont la circulation se limitera à leurs propres dossiers.

C'est donc par ce biais là que Microsoft compte limiter les dégâts, puisqu'un logiciel malveillant – par exemple un lecteur de DVD téléchargé sur la toile qui s'avère être un logiciel dangereux - ne pourra pas faire de dégâts sur les autres dossiers.

Des ransomwares toujours plus puissants

Ce dispositif lancé par Microsoft, constitue donc une innovation importante pour contrer l'explosion des dégâts causés par les malwares et autres ransomwares. En effet, le fait qu'un logiciel ne puisse pas aller à des endroits où il ne devrait pas être, est inédit chez Windows.

Cette fonctionnalité est donc une bonne nouvelle pour sécuriser votre PC. Mais comme toute innovation, il y a des contreparties qui ne pourraient pas plaire à tous les utilisateurs. L'attitude des logiciels antivirus pouvant être imprévisibles, vous serez toujours le dernier maillon à pouvoir dire oui ou non pour telle ou telle action, ce qui reviendra à solliciter plus souvent l'utilisateur.

En effet, il reste toujours compliqué d'évaluer à priori les dangers que représente l'installation de tel ou tel logiciel, ou d'une action spécifique. Sachant que l'utilisateur non averti peut se tromper, il y a de fortes probabilités que les ransomwares continuent à fleurir sur la toile.

.

Vos réactions
Réagissez !
Voir aussi :
2% des possesseurs d’un Mac sont prêts à aller vers Windows

2% des utilisateurs de Mac prêts à se convertir à Windows, contre 21% pour Mac

La firme Apple et ses aficionados ont de quoi se réjouir : les utilisateurs du Mac semblent fidèles à la marque et peu volatils, alors que ceux qui utilisent Windows de Microsoft, sont plus enclins à...
L'écran d'accueil de Windows Phone

Microsoft : Bruxelles met en garde contre une enquête concernant Windows 8

La Commission européenne a mis en garde mercredi Microsoft contre une enquête sur Windows 8, son système qui sera lancé vendredi, juste après lui avoir communiqué ses griefs dans le cadre d'une...
  1. JMPCOMPUTER en tant qu'invité
    le 07 juillet 2017 à 18h34

    Bonjour,
    Je pense que cette solution va en gêner plus d'un...
    Un bon antivirus, il n'y a que ça de vrai.
    Malwarebytes m'a détecté un rançongiciel lors d'un téléchargement, il y a quelques temps, et me l'a supprimé avant qu'il ne puisse faire de dégâts. Bien sûr, il faut la version payante pour avoir cette efficacité. Tout à un prix.

    répondre
  2. ~ Ar-S ~ en tant qu'invité
    le 04 juillet 2017 à 14h05

    Si les gens avaient des antivirus dignes de ce nom (nod32/ gdata..), s'ils lisaient et personnalisaient les installations de leur logiciels 'gratuit', et s'ils maintenaient leur OS à jour, il y aurait BEAUCOUP moins de machines infectées. Mais comme une grande majorité des utilisateurs sont des bœufs... Ils préfèrent dire 'je sais pas' ou 'je comprends pas l'anglais'... Et bien c'est pas grave les amis, vous me faites vivre.

    répondre
Laissez un commentaire