Microsoft contraint à ne plus forcer ses mises à jour Windows ?

Une action en justice menée contre Microsoft en Allemagne risque d'obliger la firme américaine à opter pour des stratégies moins agressives.

Une volonté d’imposer Windows 10 En effet, celle-ci a fait savoir qu'elle n'opterait plus pour le téléchargement forcé.

Des actions en justice à l'encontre de Microsoft

Suite à une action en justice menée à l'encontre du géant américain au moment du déploiement de Windows 10 en 2015, Microsoft a accepté de faire preuve de moins d'agressivité dans ses pratiques. Ainsi, il n'y aura plus de téléchargement forcé des mises à jour Windows sur le disque dur des ordinateurs.

C'est en tout cas ce que révèle une agence de protection des consommateurs allemande. Dorénavant, il faudra avoir l'autorisation de l'usager pour que les fichiers d'installation soient téléchargés.

La genèse du conflit prend forme au moment où Windows proposait aux usagers de passer de Windows 7, 8 ou 8.1 à Windows 10 de manière gratuite. Si cela s'est avéré appréciable pour la majorité des usagers, ceux qui voulaient garder leur ancien OS ont eu la désagréable surprise de voir les fichiers d'installation de Windows 10 se télécharger à leur insu.

Une volonté d'imposer Windows 10

Il n'était alors pas possible de bloquer le téléchargement. Microsoft, qui pensait opérer en toute discrétion, a dû alors faire face à plusieurs procès, aux Etats-Unis mais aussi ailleurs, comme en Europe. Les critiques ont alors fusé, et la firme de Redmond a dû reconnaître que le téléchargement forcé de Windows sur certains PC n'étaient pas des plus adéquats.

La firme a ainsi accepté de ne plus utiliser cette pratique invasive en Allemagne, et a cédé face à une association de consommateurs située à Bade-Würtenberg. Et même si le verdict n'est pas encore tombé, Microsoft vient d'effectuer un rétropédalage en la matière.

Toutefois, rien n'indique que cela sera généralisé à l'ensemble des pays. De même, de nombreuses zones d'ombre restent. On ne sait donc pas si les mises à jour semestrielles de Windows 10 sont concernées par la décision de Microsoft, sachant qu'aujourd'hui, Windows n'est plus vendu comme un logiciel mais comme un service.

.

Réagissez !
Voir aussi :
Alexa for Business, l’extension de l’assistant numérique d’Amazon

De potentielles tensions à venir entre Microsoft et Amazon suite au lancement d'Alexa for Business ?

Amazon vient de lancer son assistant numérique dans le domaine professionnel, avec Alexa for Business. Celui-ci permet notamment de lancer des conférences téléphoniques. Mais Microsoft ne risque-t-il...
L'inévitable déclin de la technologie Kinect, Microsoft dit : Stop

Le système Kinect : déclin annoncé par Microsoft

Le Kinect, caméra lancée par Microsoft en novembre 2010, a connu un franc succès. Pourtant, après avoir battu des records de vente, son déclin est annoncé par le fabriquant lui même, qui en stoppe la...
Soyez le premier à réagir !