Pour lutter contre le revenge porn, envoyez vos photos compromettantes à Facebook !

Afin d'endiguer un phénomène qui a pris de l'ampleur ces dernières années, en l'occurrence le revenge porn, Facebook tente de trouver la parade.

Facebook propose à l’usager de lui envoyer directement ses photos dénudées Le réseau social innove donc en Australie, en proposant à ses usagers de lui envoyer directement leurs photos compromettantes dans le but qu'elles ne soient pas publiées par une personne malveillante.

Le revenge porn, un phénomène qui a pris de l'ampleur

La vengeance porno constitue un fléau de plus en plus présent sur les réseaux sociaux, et consiste à publier des photos dénudées d'une personne sans son accord. Facebook vient d'avoir une idée qui peut surprendre pour stopper ce phénomène, envoyer ses photos compromettates à Facebook afin que plus personne ne puisse jamais publier cette photo sur le réseau social ! C'est en tout cas ce qu'a indiqué l'Australian Broadcasting Corporation, qui explique que le réseau social veut tester cette possibilité en Australie.

Il s'agit là d'un accord passé entre Facebook et une instance visant à combattre les abus en ligne, l'Office of the e-safety commissioner. L'idée, c'est donc que les internautes envoient eux-mêmes au réseau social leurs photos dénudées dans le cas où ils craignent que ces dernières soient publiées par une personne mal intentionnée.

En prenant les devants, Facebook empêcherait ainsi que ces photos compromettantes soient publiées par un tiers. Pour ce faire, l'usager doit remplir un formulaire destiné à la commissaire à la cybersécurité, qui signale ensuite à Facebook l'existence de cette photo et qui l'ajoutera dans un filtre censurant les contenus choquants.

Facebook propose à l'usager de lui envoyer directement ses photos dénudées

Ce qui est rassurant, c'est que Facebook ne dispose que d'une empreinte numérique de cette photo, qui n'est donc pas stockée : « Donc si quelqu'un tente de mettre en ligne la même image, qui aurait la même empreinte numérique, elle ne pourra pas être publiée » a indiqué Julie Inman Grant, commissaire à la cybersécurité. Il n'y aura donc pas un YouPorn fantôme sur les serveurs de Facebook que certains hackers pourraient vouloir pirater.

Pourtant, il faut être encore prudent avec ce nouveau dispositif, qui possède des failles, dont la résistance des usagers à envoyer de telles photos, mais aussi le fait que ces derniers ne sont pas forcément propriétaires de ces photos compromettantes.

Dès le mois d'avril, Facebook avait parlé de cet usage des empreintes numériques pour combattre la vengeance porno en stockant celles-ci, sans toutefois demander aux usagers de lui faire parvenir des photos dénudées. Donc à l'avenir, lorsque vous réaliserez une sextape ou des photos dénudées, vous saurez le réflexe à avoir... les poster à Facebook pour qu'elles restent privées !

Oui, dit comme cela cela semble paradoxal !

.

Réagissez !
Voir aussi :
Microsoft Edge, le navigateur le mieux armé contre le phishing

Microsoft Edge, idéal pour lutter contre le phishing

Parmi les navigateurs les mieux armés pour lutter contre le phishing, il semblerait que le navigateur Microsoft Edge soit le plus efficace. C'est en tout cas ce qui ressort d'un test réalisé par un...
Mozilla crée sa propre initiative en matière de désinformation

Mozilla lance Information Trust Initiative, pour lutter contre la désinformation

Face à l'augmentation des fake news et autre désinformation, Mozilla, comme d'autres géants de la technologie avant lui, compte réagir. Avec Mozilla Information Trust Initiative, ce sera chose faite....
Soyez le premier à réagir !