Une invention qui vous veut du bien : l'écran qui « s'auto-répare »

L'invention proposée par une équipe nippone devrait plaire au plus grand nombre.

Un écran qui se répare tout seul En effet, celle-ci vient de concevoir un prototype d'écran qui parvient à « s'auto-réparer » une fois cassé, simplement via une pression des doigts.

Une invention qui risque de séduire

C'est à l'université de Tokyo qu'une invention fort intéressante a donc vu le jour. En effet, une équipe nippone propose un écran de mobile qui s'auto-répare, et cela grâce à un matériel spécifique, un verre constitué à base de polyéther-thiourées. C'est à partir de la découverte d'un étudiant, Yu Yanagisawa, que cela a été possible, un peu par hasard.

Et la manip pour réparer un écran est relativement simple, dans la mesure où il suffit de presser de ses doigts le verre de l'écran trente secondes pour que celui-ci se régénère et devienne aussi robuste qu'avant, seulement quelques heures plus tard.

Tout cela se fait à température ambiante, ce qui n'était pas le cas jusqu'alors. C'est en tout cas ce qu'indique l'étude s'intéressant à cette invention : « dans la plupart des cas, il est nécessaire de chauffer à de hautes températures, de l'ordre de 120°C ou plus, pour réorganiser les liaisons des éléments à réparer ».

Un écran qui se répare tout seul

Le verre qui pourrait donc être utilisé pour réparer les écrans de nos smartphones seraient quant à lui « très résistant et rapidement réparable par compression des surfaces fracturées ». Robustesse et auto-réparation sont alors possibles, ce que la majorité des chercheurs ne pensaient pas possible.

C'est la thiourée qui est semble-t-il à l'origine de cette prouesse, dans la mesure où ses liaisons se constituent en biais, là où le polymère implique que tout soit très soudé, ce qui empêche du même coup des liens entre molécules et au final, que l'écran ne puisse se reformer.

Quant à l'étudiant à l'origine de cette invention, il « espère que le verre réparable deviendra un nouveau matériau écologique qui évitera le besoin de jeter une fois cassé ». En définitive, cette invention pourrait intéresser bon nombre de fabricants...

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !