Dragonfly ou Caesar, le choix de la Nasa

Parmi les 12 projets initialement soumis à la Nasa, deux ont été retenus : Caesar dont l'objet est l'analyse d'une comète via une sonde, et le projet Dragonfly avec pour objectif l'étude du satellite dangereux et en partie couvert d'hydrocarbure : Titan.

Nasa : des missions en cours et un projet pour Titan

Nasa : des missions en cours et un projet pour Titan

Sans cesse en activité, la Nasa doit effectuer une sélection des projets présentés, parmi les différentes propositions de projets exposés en 2017. Ce ne sont pas moins de 12 projets, présentés initialement et entrant dans le programme New Frontiers, qui font l'objet de cette étude.

Ce projet a déjà un parfum de succès avec en 2015 le survol du système de Pluton par la sonde New Horizons, le lancement en 2016 de la sonde Osirix-Rex qui atteindra cet été l'astéroïde Benner et l'étude en cours de Jupiter par la sonde Juno.

Parmi d'autres projets en étude - le survol de divers astéroïdes, le retour d'échantillons lunaires prélevés, se poser sur Vénus, l'étude atmosphérique de Saturne ou de son satellite glacé Encelade ou son énorme satellite Titan, prélever et ramener des échantillons de comète – 2 seulement ont été retenus par la Nasa : Caesar et Dragonfly.

Dragonfly ou Caesar, le choix de la Nasa

Le projet Caesar (Comet Astrobiology Exploration Sample Return), consiste en l'envoi en 2024 d'une sonde à destination de la comète Churyumov-Gerasimenko, afin d'y collecter une centaine de grammes de poussière, avec un retour de celle-ci en 2028.

Ce satellite ayant déjà été généreusement photographié par la sonde Rosetta et ce type de mission ayant déjà été effectuée par la sonde japonaise Hayabusa, ce projet semble créer moins d'engouement au sein de la Nasa. Steve Squyres, de l'université Cornell, insiste cependant : « Les comètes sont parmi les objets les plus importants du système solaire, mais ils sont aussi parmi les plus mal compris ».

Le second projet, Dragonfly, semble retenir l'attention de la Nasa : concevoir et envoyer un drone spatial pour étudier la surface de Titan, énorme satellite de Saturne dangereux et lointain, possèdant une atmosphère dense, un relief inhabituel, ainsi que des mers et rivières de méthane liquide.

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !