CES 2018 : la French Tech à l'assaut de Las Vegas !

Le 9 janvier, c'est le lancement du CES 2018 à Las Vegas. Encore une fois, les représentants de la French Tech seront nombreux, en quête de visibilité et de financements.

Une année record pour la délégation française durant le CES 2018

Une année record pour la délégation française ?

Toujours plus haut, toujours plus fort. L'an dernier, la France signait déjà une année record avec 274 entreprises présentes au sein du CES 2017. Un total qui en faisait la troisième délégation derrière les Etats-Unis et la Chine. La France améliore son record avec au moins 364 entreprises recensées selon le site « Les pépites tech », même si le résultat final devrait être à priori un peu plus bas.

Certaines entreprises arrivent déjà en terrain conquis ou presque. Deux d'entre elles ont déjà remporté un « Best of Innovation Award » qui leur garantit un maximum de visibilité sur le salon. Il s'agit ici de Blue Frog Robotics avec son robot compagnon Buddy et de Lancey Energy Storage qui présente le 1er radiateur électrique intelligent avec batterie intégrée. Au total, 29 Innovations Awards sont ou vont être décernés à des entreprises de l'Hexagone. Si vous cherchez les noms à suivre, on vous conseille notamment de jeter un œil du côté de Rifft, Euveka, Ween.ai, Diabilive...

Le CES, cher mais indispensable

Pourquoi une telle ruée vers Las Vegas chaque année à l'occasion du CES ? Tout simplement parce que dans l'univers des objets connectés et des nouvelles technologies, il s'agit désormais d'un rendez-vous incontournable. Qu'une start-up soit en quête de visibilité, de partenaires ou de financements, c'est l'endroit où l'on noue des accords et où on se fait des contacts. Pour beaucoup, cela peut représenter le début d'une véritable success story.

Mais, il s'agit aussi d'un véritable pari. A moins d'avoir réussi à lever des fonds, c'est un investissement souvent personnel que réalisent les entrepreneurs. Or, celui-ci peut selon les estimations, très vite dépasser les 10.000 €. Autant dire qu'il faut être sûr de son affaire. Sinon, le risque de se noyer dans la masse des entreprises présentes sur le salon est bien réel.

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !