Concevoir et fabriquer son propre robot : projet lancé aux Etats-Unis

(AFP) - Concevoir et fabriquer son propre robot à partir de son ordinateur personnel pour exécuter de simples tâches est l'objectif d'un ambitieux projet dirigé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) dévoilé mardi.

Ce projet de cinq ans, financé par un don de 10 millions de dollars de la National Science Foundation (NSF), a pour objectif de mettre au point des technologies utilisables par des PC permettant à "une personne sans formation informatique ou technique particulière de concevoir, de personnaliser et d'imprimer - en trois dimensions - un robot en l'espace de quelques heures", précise le célèbre institut américain dans un communiqué.

"Cette recherche imagine une nouvelle façon de penser la conception et la fabrication de robots. Elle pourrait avoir un impact majeur sur la société", explique Daniela Rus, la responsable de ce projet.

"Nous pensons que cette approche a le potentiel de transformer la production manufacturière et de démocratiser l'accès aux robots", estime cette chercheuse au laboratoire d'intelligence artificielle et de sciences informatiques (CSAIL) du MIT.

"Notre but est de mettre au point des technologies permettant à chacun de fabriquer son propre robot, ce qui est vraiment révolutionnaire", ajoute Vijay Kumar, patron de l'équipe de l'Université de Pennsylvanie (est).

"Cela pourrait ouvrir la voie à la conception rapide et à la production de produits ou biens sur mesure et de bouleverser l'enseignement de la science et de la technologie dans les lycées", selon lui.

Il faut actuellement des années pour concevoir un robot, le produire et le programmer et ce processus est très coûteux, nécessitant des matériaux et équipements ainsi que des logiciels très avancés et des systèmes d'apprentissage et de vision, expliquent ces scientifiques.

Ce projet permet d'utiliser des matériaux aussi simples que des feuilles de papier, précisent-ils. Baptisé "Expédition dans la science informatique pour concevoir des machines programmables et pouvant être imprimées" en trois dimensions, le projet rassemble également des chercheurs de l'Université Harvard.

Réagissez !
A découvrir également :
Soyez le premier à réagir !