Facebook lit toutes les conversations même privées

Facebook surveillanceComme la plupart des sites internet un service a pour tâche de surveiller ce qui se déroule dans les flux de conversations, afin de définir si certaines personnes ne profiteraient pas du site pour exercer des activités criminelles. Facebook va un peu plus loin en lisant absolument toutes les conversations, même privées ! Avouez qu'il y a mieux en matière de confidentialité...

Facebook dispose d'un service spécialisé et de puissants ordinateurs analysant en permanence le trafic de données au moyen d'algorithmes, de systèmes de filtrage, de recoupement, etc. Si une conversation parait suspecte, elle est automatiquement vérifiée par un humain, afin de définir s'il elle doit être transmise ou non à des services de police. Facebook s'exprime très peu sur ses méthodes, mais avoue avoir une surveillance particulière sur les profils d'adolescents, afin de les protéger de mauvaises rencontres.

Les ordinateurs de Facebook sont capables d'analyser des propos de manière particulièrement intelligente, afin de déterminer si certains comportements sont du harcèlement, de la pédophilie, du trafic de stupéfiants, du racisme, etc. C'est l'utilisation de certaines formules, la répétition de mots, le nombre de conversations, les lieux, et bien d'autres facteurs qui détermineront si un échange est à risque ou non.

Dans certains cas, la collaboration avec les services de police va encore plus loin, puisqu'une base de données de certaines façons de parler sur internet est ajoutée aux filtres de Facebook, afin de découvrir si un pédophile par exemple agit à nouveau par rapport à sa façon d'aborder des enfants. Cette surveillance est à la limite de la confidentialité et des libertés individuelles, mais aurait déjà permis à des services de police de plusieurs pays de débusquer des activités criminelles sur la toile.

Même si Facebook ne joue pas la transparence sur le sujet de la surveillance des conversations privées, il n'en reste pas moins qu'il n'y a rien d'illégal dans ces méthodes puisque les systèmes de détection automatique sont prévus dans les CGU du site, comme dans la quasi-totalité des sites web qui se gardent eux aussi d'aborder le sujet !

Voir aussi :
facebook changement politique confidentialité

Facebook : encore un changement de politique de confidentialité

C'est un peu comme un rituel, à peine commence-t-on à comprendre les nouvelles règles et sa politique de confidentialité, que le réseau social Facebook s'empresse de les changer ! Cette fois, il...

Facebook se lance dans la réalité virtuelle en achetant Oculus

Où s'arrêtera la soif d'acquisitions de Facebook ? À peine plus d'un mois après l'application mobile WhatsApp, le réseau social en ligne a annoncé mardi vouloir acheter Oculus VR, un spécialiste de la...
Vos réactions
Réagissez !
A découvrir également :
  1. Zonk en tant qu'invité
    le 14 juillet 2012 à 14h50

    Encore une raison de plus pour fuir Fecalbook

    répondre
  2. Francois_C en tant qu'invité
    le 14 juillet 2012 à 14h44

    Big Brother is watching you!
    Il est remarquable, et c'est une constante dans ce genre d'informations, qu'on mette l'accent sur le versant sécuritaire de la démarche pour mieux en occulter l'aspect policier.
    C'est le système de gouvernement des actuels maîtres du monde (la finance internationale) : la peur d'un monde qui se ferait de plus en plus menaçant (du fait de qui ?), donc la nécessité de resserrer le flicage pour le bien de tous. D'où les groupes de flics armés dans les gares et les aéroports, qui ne servent à rien contre les terroristes, mais, comme dit Hervé Kempf, habituent le citoyen à être surveillé comme dans les dictatures.
    Et si vous vous plaignez, c'est le refrain habituel : There is no alternative!"
    En attendant : pas de Fesse-Bouc pour moi.

    répondre
Laissez un commentaire