Google incite les hackers à cracker Google Chrome

GoogleGoogle offre pour la deuxième édition du concours de hacking Pwnium un parrainage jusqu'à deux millions de dollars. Vu le succès rencontré lors de la première édition, la firme de Mountain View remet ça sur le tapis. Ce concours portera sur le hacking de ses propres produits, services et solutions. Le principal produit visé est bien entendu le navigateur web Google Chrome.

Ce concours aura lieu le 10 octobre prochain dans la ville de Kuala Lumpur en Malaisie. Lors de cette édition tous les candidats seront équipés du même matériel : le Acer V5-571-6869. Le candidat ayant présenté la meilleure prestation se verra offrir cet ordinateur. Plusieurs récompenses seront offertes aux gagnants de chacune des quatre catégories.

L'exploitation complète de vulnérabilités dans Google Chrome et la prise de contrôle d'un ordinateur sous Windows 7 permettra aux vainqueurs d'empocher la somme de 60 000 dollars. Une attaque gagnante utilisant au moins un bug dans le code de Chrome et d'autres bugs de sécurité sera récompensée à hauteur de 50 000 dollars. Un exploit non Chrome sera valorisé 40 000 dollars. Google pourra même étudier des exploits partiels pour déterminer s'ils méritent une prime. Google a revalorisé les récompenses pour la découverte et le rapport de failles de sécurité dans le cadre de son programme Chromium Vulnerability Rewards.

Google arbore une totale confiance dans ses produits en organisation ce concours de hacking. De plus l'intérêt d'organiser un tel rassemblement est de pouvoir corriger les éventuelles failles détectées.

Voir aussi :
Google affiche le coût réel des jeux gratuits sur Google Play

Google va indiquer les jeux qui se disent « gratuits », mais qui ne le sont pas vraiment !

Google va se plier à une nouvelle exigence de la commission Européenne, mais cette fois dans l'univers des jeux vidéo présents sur sa plateforme Google Play. Pour Bruxelles, il s'agit de lutter contre...
Google + autorise les pseudos sur son réseau social

Google + : les pseudonymes sont désormais autorisés

Google + semble avoir fait marche arrière sur l'une de ses règles les plus importantes, à savoir l'obligation d'utiliser son nom réel. Désormais, Google Plus permettra aux internautes d'utiliser un...
Réagissez !
A découvrir également :
Soyez le premier à réagir !