Tests matériels

Test PlayStation VR : le casque de réalité virtuelle par Sony

L'expérience PlayStation VR

Une offre peu complète

Tout comme pour l'Oculus ou le Vive, le PlayStation VR souffre d'une faible ludothèque…pour le moment tout du moins, le catalogue devant s'étoffer rapidement d'ici la fin de l'année, pour s'élargir de manière signification en 2017. Sony confirme que pas moins de 230 développeurs et éditeurs travaillent actuellement sur des jeux spécifiques au VR. On notera d'ailleurs deux types de jeux : les titres spécifiques où le VR est obligatoire et les titres compatibles VR, où le casque reste facultatif.

Mais si les titres ne sont pas encore nombreux, ils sont suffisamment variés pour se faire une opinion suffisante sur le PlayStation.

Les lumières du PlayStation VR

Les choses qui fâchent...

Notre premier constat est que la majorité des titres que nous avons testés ne soient pour la plupart que des démos, des expériences contemplatives ou des mini-jeux bouclés en 2 heures. Point de titre Hardcore Gamer proposant une durée de vie de plus de 10 heures. Et c'est sans doute l'élément déterminant des casques de réalité virtuelle aujourd'hui : on joue différemment, par petites sessions qui ne dépassent pas 1 à 2 heures au maximum. Les sensations de nausée, se rapprochant du mal des transports (appelé également Motion Sickness), sont bel et bien là. Fort heureusement, elles s'estompent petit à petit, une fois que le cerveau du joueur a pris pour habitude de ne plus faire totalement confiance à ce qu'il voit à travers le casque.

De même, la majorité des titres nous font faire un bon dans le passé, à la grande époque de la PS3. Les textures sont parfois grossières et l'aliasing (ou effet escalier) bien présent. La PS4 Pro devrait en toute logique améliorer (en partie) les choses de ce côté.

Enfin, on constatera que les contrôleurs PlayStation Move, mais aussi la manette PS4 qui est détectée par la caméra, manquent parfois de précision. De même, les recalibrages sont fréquents, même durant une partie alors que le joueur est resté sagement assis au fond de son canapé. Fort heureusement, un appui long sur la touche OPTIONS recalibre les contrôleurs quasi instantanément.

...et les points forts du VR

Mais malgré tous ses défauts, les sensations que procure le PlayStation VR sont bien là, pour notre plus grand bonheur. C'est une nouvelle façon de jouer qui nous est proposée. On ne regarde plus le jeu, on EST dans le jeu ! L'immersion est bien présente et certains titres valent le détour...

Laissez un commentaire !
A découvrir également :
Soyez le premier à laisser un commentaire !