Tests matériels

Test PlayStation VR : le casque de réalité virtuelle par Sony

L'expérience PlayStation VR

Une offre peu complète

Tout comme pour l'Oculus ou le Vive, le PlayStation VR souffre d'une faible ludothèque…pour le moment tout du moins, le catalogue devant s'étoffer rapidement d'ici la fin de l'année, pour s'élargir de manière signification en 2017. Sony confirme que pas moins de 230 développeurs et éditeurs travaillent actuellement sur des jeux spécifiques au VR. On notera d'ailleurs deux types de jeux : les titres spécifiques où le VR est obligatoire et les titres compatibles VR, où le casque reste facultatif.

Mais si les titres ne sont pas encore nombreux, ils sont suffisamment variés pour se faire une opinion suffisante sur le PlayStation.

Les lumières du PlayStation VR

Les choses qui fâchent...

Notre premier constat est que la majorité des titres que nous avons testés ne soient pour la plupart que des démos, des expériences contemplatives ou des mini-jeux bouclés en 2 heures. Point de titre Hardcore Gamer proposant une durée de vie de plus de 10 heures. Et c'est sans doute l'élément déterminant des casques de réalité virtuelle aujourd'hui : on joue différemment, par petites sessions qui ne dépassent pas 1 à 2 heures au maximum. Les sensations de nausée, se rapprochant du mal des transports (appelé également Motion Sickness), sont bel et bien là. Fort heureusement, elles s'estompent petit à petit, une fois que le cerveau du joueur a pris pour habitude de ne plus faire totalement confiance à ce qu'il voit à travers le casque.

De même, la majorité des titres nous font faire un bon dans le passé, à la grande époque de la PS3. Les textures sont parfois grossières et l'aliasing (ou effet escalier) bien présent. La PS4 Pro devrait en toute logique améliorer (en partie) les choses de ce côté.

Enfin, on constatera que les contrôleurs PlayStation Move, mais aussi la manette PS4 qui est détectée par la caméra, manquent parfois de précision. De même, les recalibrages sont fréquents, même durant une partie alors que le joueur est resté sagement assis au fond de son canapé. Fort heureusement, un appui long sur la touche OPTIONS recalibre les contrôleurs quasi instantanément.

...et les points forts du VR

Mais malgré tous ses défauts, les sensations que procure le PlayStation VR sont bien là, pour notre plus grand bonheur. C'est une nouvelle façon de jouer qui nous est proposée. On ne regarde plus le jeu, on EST dans le jeu ! L'immersion est bien présente et certains titres valent le détour...

1 commentaire
Laissez un commentaire !
  1. biglooping en tant qu'invité
    le 31 mars 2017 à 23h58

    Bonjour,
    je l'ai essayé hier soir chez un amis. De mon point de vu, après cet essai est que ce qui est dit dans cet article reflète bien ce que j'ai vécu. Oui, on est dans le jeux. J'ai pu vérifier pour la première fois ce que signifie réalitée virtuelle. J'ai commencé par un jeu de shoot dans l'espace "Eve online", là c'est super beau, l'espace, la planette Terre, les vaisseaux spatiaux, bref on a les yeux qui ne savent plus où regarder. Puis ce fut rush of blood, qui effectivement avec ses dimensions ultra justes vous donne l'impression d'entrer dans un parc d'attraction qui vire au cauchemard. Dommage que cela  soit si gore, mais c'est vraiment une immersion réussie.

    Après 1h30 (j'ai abusé), c'est la version VR de Dirt Rally qui est venu titiller mon ventre (c'està ce moment précis qu'il faut arreter de jouer !!!). La route était très sinueuse et si réaliste, la moindre bosse, le moindre creu vous vous croyez en plein rally. Alors que les autres jeux ne m'avait pas déçu, celui-ci manque de finesse au niveau du visuel. Peut-être trop habitué à  jouer sur PC au même jeu, mon essai avec 3 écrans m'avait plu mais pas impressionné à ce point. Pour un premier essai, piloter une voiture avec une manette (PS4) ou un volant (PC) n'apporte pas le même plaisir de conduite.

    Qui je suis ? Un gars qui a 48 printemps et qui depuis l'amiga, joue régulèrement sans jamais pouvoir s'arreter. Le jeux vidéo, une vrai passion. Je dois faire parti de ses joueurs PC qui apprécie l'évolution graphique des jeux vidéos. Je dispose d'un PC suffisament performant pour jouer en fullhd en 60fps. Et je dois admettre que ce Playstation VR est une vrai réussite, c'est indéniable, reste que pour etre parfaitement honette, je n'investirai dans un équpement de VR que lorsque la qualité visuelle franchira encore une étape comme ce fut le cas hier entre un TV et l'arrivée du FULL HD, ou encore mieux aujourd'hui avec la 4K et la HDR qui viennent sérieusement mettre la FullHD aux oubliettes. Seul le tarif est un frein pour la majorité d'entre nous, alors patientons encore quelques années.

    Une dernière note, pas souvent abordée, c'est la posibilité de regarder un film. La chance veut que cet ami possède un vidéo projecteur 720p (donc 1/2 FullHD) de bonne qualité et un écran mesurant environ 3mx2m.

    La qualité d'un film en blueray est superbe à une distance de 3 mètres. Maintenant, l'essai avec le casque permet effectvement de simuler un écran équivalent voir plus grand. C'est incroyable, c'est super, et ça coute moins cher. Mais, il y a un mais, vous avez l'impression de vous trouver à 1 mètre de cet écran. Et là, ce n'est pas aussi agréable que dans son canapé face à un vrai écran situé à 3 mètres. Suportable, je n'ai pas regardé le film plus de 10 min. Je m'attendai à plus de profondeur entre l'écran et moi.

    Mon ami m'a fait comprendre qu'il y a 3 angles d'ouvertures:
    - Le faible angle de vision => pas terrible la résolution est faible imaginez une image de cinéma en 320*240 pixel.
    - Le moyen angle qui est celui qui m'a le plus emballé, là c'est correcte mais coté qualité visuel ce n'est pas mieux que son écran en 720p.
    - Et pour finir le grand angle => là  vous devez tourner la tête pour voir la totalité de l'image. Le gros problème dans ce cas, c'est que vous êtes maintenant à 1m de cet écran, pas vraiment supportable.

    Imaginez, que plus vous vous approchez de l'écran et plus vous allez discerner la matrice de pixels. C'est exactement le même effet en vrai, lorsque vous vous levez du canapé et que vous approchez de l'écran. Soudain, à 1m environ, vous discernez la matrice de pixels du vidéo projecteur.

    Voilà  j'ai tout dit, essayez le et vous serez dans le jeu, c'est promis. Maintenant, est-ce qu'il faut investir ? C'est une bonne question mais pas facile à d'y répondre. Un bon rapport qualité / prix "OUI" ça j'en suis convaincu.
    Merci pour votre essai détaillé et votre objectivité. Cordialement, Biglooping.

    répondre
Ecrire un commentaire