Tests matériels

Test PlayStation VR : le casque de réalité virtuelle par Sony

Disponible depuis le 13 novembre, le casque de réalité virtuelle de Sony, anciennement connu sous le nom de code Project Morpheus, va tenter de conquérir le marché de la réalité virtuelle grand public. Fort d'un parc de 40 millions de consoles installées dans les foyers, le PlayStation VR a de sérieux arguments pour s'imposer. Découvrons ensemble les points forts et les points faibles du PSVR.

Découverte du PlayStation VR

Un prix accessible

Avec un tarif annoncé de 399€, le prix du PlayStation VR peut sembler élevé et rebuter plus d'un joueur à casser son porte-monnaie. Pourtant, face à la concurrence, le PSVR reste le casque de réalité virtuelle proposant le meilleur rapport qualité/prix du marché. Alors que l'Oculus Rift est disponible à 699€ (ajouter 199€ avec les contrôleurs Oculus Touch disponibles en décembre 2016) et que le HTC Vive atteint les 949€, le PlayStation VR se veut le plus accessible du marché.

Voir le PlayStation VR sur Amazon

Bien entendu, si vous ne possédez pas la PlayStation Camera, il vous faudra investir 60€ de plus. Quant aux contrôleurs PlayStation Move, même s'ils ne sont pas obligatoires puisque l'on peut se contenter de la manette Dual Shock 4, ils sont fortement conseillés pour interagir avec vos mains dans la réalité virtuelle. Une paire de move, disponible depuis près de 7 ans sur PS3, ajoutera 80€ à la note. Un équipement complet nécessitera donc un investissement de 540€ (sans la console). On reste donc bien loin du Rift ou du Vive, pour lesquels un PC dopé aux hormones sera nécessaire...

Sony PlayStation VR

Des spécifications techniques en retrait

Comme nous l'avons vu, le prix du PlayStation VR est un argument de poids pour Sony. Néanmoins, les spécifications techniques restent en deçà de la concurrence. La résolution du casque de Sony est de 1920 x 1080 pixels (soit 960 x 1080 par œil), contre 2160 x 1200 pixels pour le HTC Vive et l'Oculus Rift (soit 1080 x 1200 par œil). On notera un léger avantage pour le PSVR puisque la fréquence peut varier de 90Hz à 120Hz alors que l'on reste bloqué à 90Hz pour les deux autres modèles concurrents. Enfin, on notera que l'angle de vision du VR est seulement de 100°, contre 110° pour le Rift et le Vive.

Mais bien entendu, la technique ne fait pas tout, et nous allons découvrir que le PlayStation VR a également de nombreux atouts.

Laissez un commentaire !
A découvrir également :
Soyez le premier à laisser un commentaire !