Tests matériels

Test PlayStation VR : le casque de réalité virtuelle par Sony

Disponible depuis le 13 novembre, le casque de réalité virtuelle de Sony, anciennement connu sous le nom de code Project Morpheus, va tenter de conquérir le marché de la réalité virtuelle grand public. Fort d'un parc de 40 millions de consoles installées dans les foyers, le PlayStation VR a de sérieux arguments pour s'imposer. Découvrons ensemble les points forts et les points faibles du PSVR.

Découverte du PlayStation VR

Un prix accessible

Avec un tarif annoncé de 399€, le prix du PlayStation VR peut sembler élevé et rebuter plus d'un joueur à casser son porte-monnaie. Pourtant, face à la concurrence, le PSVR reste le casque de réalité virtuelle proposant le meilleur rapport qualité/prix du marché. Alors que l'Oculus Rift est disponible à 699€ (ajouter 199€ avec les contrôleurs Oculus Touch disponibles en décembre 2016) et que le HTC Vive atteint les 949€, le PlayStation VR se veut le plus accessible du marché.

Voir le PlayStation VR sur Amazon

Bien entendu, si vous ne possédez pas la PlayStation Camera, il vous faudra investir 60€ de plus. Quant aux contrôleurs PlayStation Move, même s'ils ne sont pas obligatoires puisque l'on peut se contenter de la manette Dual Shock 4, ils sont fortement conseillés pour interagir avec vos mains dans la réalité virtuelle. Une paire de move, disponible depuis près de 7 ans sur PS3, ajoutera 80€ à la note. Un équipement complet nécessitera donc un investissement de 540€ (sans la console). On reste donc bien loin du Rift ou du Vive, pour lesquels un PC dopé aux hormones sera nécessaire...

Sony PlayStation VR

Des spécifications techniques en retrait

Comme nous l'avons vu, le prix du PlayStation VR est un argument de poids pour Sony. Néanmoins, les spécifications techniques restent en deçà de la concurrence. La résolution du casque de Sony est de 1920 x 1080 pixels (soit 960 x 1080 par œil), contre 2160 x 1200 pixels pour le HTC Vive et l'Oculus Rift (soit 1080 x 1200 par œil). On notera un léger avantage pour le PSVR puisque la fréquence peut varier de 90Hz à 120Hz alors que l'on reste bloqué à 90Hz pour les deux autres modèles concurrents. Enfin, on notera que l'angle de vision du VR est seulement de 100°, contre 110° pour le Rift et le Vive.

Mais bien entendu, la technique ne fait pas tout, et nous allons découvrir que le PlayStation VR a également de nombreux atouts.

1 commentaire
Laissez un commentaire !
A découvrir également :
  1. biglooping en tant qu'invité
    le 31 mars 2017 à 23h58

    Bonjour,
    je l'ai essayé hier soir chez un amis. De mon point de vu, après cet essai est que ce qui est dit dans cet article reflète bien ce que j'ai vécu. Oui, on est dans le jeux. J'ai pu vérifier pour la première fois ce que signifie réalitée virtuelle. J'ai commencé par un jeu de shoot dans l'espace "Eve online", là c'est super beau, l'espace, la planette Terre, les vaisseaux spatiaux, bref on a les yeux qui ne savent plus où regarder. Puis ce fut rush of blood, qui effectivement avec ses dimensions ultra justes vous donne l'impression d'entrer dans un parc d'attraction qui vire au cauchemard. Dommage que cela  soit si gore, mais c'est vraiment une immersion réussie.

    Après 1h30 (j'ai abusé), c'est la version VR de Dirt Rally qui est venu titiller mon ventre (c'està ce moment précis qu'il faut arreter de jouer !!!). La route était très sinueuse et si réaliste, la moindre bosse, le moindre creu vous vous croyez en plein rally. Alors que les autres jeux ne m'avait pas déçu, celui-ci manque de finesse au niveau du visuel. Peut-être trop habitué à  jouer sur PC au même jeu, mon essai avec 3 écrans m'avait plu mais pas impressionné à ce point. Pour un premier essai, piloter une voiture avec une manette (PS4) ou un volant (PC) n'apporte pas le même plaisir de conduite.

    Qui je suis ? Un gars qui a 48 printemps et qui depuis l'amiga, joue régulèrement sans jamais pouvoir s'arreter. Le jeux vidéo, une vrai passion. Je dois faire parti de ses joueurs PC qui apprécie l'évolution graphique des jeux vidéos. Je dispose d'un PC suffisament performant pour jouer en fullhd en 60fps. Et je dois admettre que ce Playstation VR est une vrai réussite, c'est indéniable, reste que pour etre parfaitement honette, je n'investirai dans un équpement de VR que lorsque la qualité visuelle franchira encore une étape comme ce fut le cas hier entre un TV et l'arrivée du FULL HD, ou encore mieux aujourd'hui avec la 4K et la HDR qui viennent sérieusement mettre la FullHD aux oubliettes. Seul le tarif est un frein pour la majorité d'entre nous, alors patientons encore quelques années.

    Une dernière note, pas souvent abordée, c'est la posibilité de regarder un film. La chance veut que cet ami possède un vidéo projecteur 720p (donc 1/2 FullHD) de bonne qualité et un écran mesurant environ 3mx2m.

    La qualité d'un film en blueray est superbe à une distance de 3 mètres. Maintenant, l'essai avec le casque permet effectvement de simuler un écran équivalent voir plus grand. C'est incroyable, c'est super, et ça coute moins cher. Mais, il y a un mais, vous avez l'impression de vous trouver à 1 mètre de cet écran. Et là, ce n'est pas aussi agréable que dans son canapé face à un vrai écran situé à 3 mètres. Suportable, je n'ai pas regardé le film plus de 10 min. Je m'attendai à plus de profondeur entre l'écran et moi.

    Mon ami m'a fait comprendre qu'il y a 3 angles d'ouvertures:
    - Le faible angle de vision => pas terrible la résolution est faible imaginez une image de cinéma en 320*240 pixel.
    - Le moyen angle qui est celui qui m'a le plus emballé, là c'est correcte mais coté qualité visuel ce n'est pas mieux que son écran en 720p.
    - Et pour finir le grand angle => là  vous devez tourner la tête pour voir la totalité de l'image. Le gros problème dans ce cas, c'est que vous êtes maintenant à 1m de cet écran, pas vraiment supportable.

    Imaginez, que plus vous vous approchez de l'écran et plus vous allez discerner la matrice de pixels. C'est exactement le même effet en vrai, lorsque vous vous levez du canapé et que vous approchez de l'écran. Soudain, à 1m environ, vous discernez la matrice de pixels du vidéo projecteur.

    Voilà  j'ai tout dit, essayez le et vous serez dans le jeu, c'est promis. Maintenant, est-ce qu'il faut investir ? C'est une bonne question mais pas facile à d'y répondre. Un bon rapport qualité / prix "OUI" ça j'en suis convaincu.
    Merci pour votre essai détaillé et votre objectivité. Cordialement, Biglooping.

    répondre
Ecrire un commentaire