Tests matériels

Test : imprimante 3D MicroDelta Rework

Impression d'un objet 3D

Nous voilà enfin à l'étape tant attendue : l'impression de notre premier objet 3D ! Étant donné que la MicroDelta Rework est une imprimante 3D de type RepRap, c'est-à-dire qui peut en partie s'autorépliquer (certaines pièces fournies étant imprimées en 3D), Emotion Tech propose d'imprimer comme premier objet 3D un support pour bobine afin que le rouleau de filament posé sur le dessus de l'imprimante puisse se dérouler correctement. Cette ressource 3D est directement téléchargeable sur le site d'Emotion Tech, tout comme le logiciel Repetier. Ce dernier, qui permet non seulement de lancer la calibration de l'imprimante (comme nous l'avons vu précédemment), permet de charger puis d'imprimer les modèles 3D (fichiers d'extension .STL). La version de Repetier proposée par le constructeur est d'ailleurs déjà préconfigurée pour la MicroDelta Rework, ce qui est fort appréciable.

L'utilisation du logiciel est relativement simple et Emotion Tech propose un guide complet fort bien expliqué en téléchargement parmi les nombreuses ressources proposées.

Après avoir chargé le modèle 3D, il suffit de le « trancher » pour ensuite lancer l'impression. Si les réglages de base conviennent pour un filament PLA, Repetier offre la possibilité de modifier différents paramètres d'impression comme la température de la buse (200° par défaut) et du plateau chauffant, l'épaisseur du filament (de 0,3mm à 0,1mm), la vitesse d'impression, le type de support ou encore le remplissage de l'objet. Repetier permet également de repositionner la tête d'impression dans sa position par défaut ou de tester les différents déplacements.

Repetier pour MicroDelta Rework
Il est également possible de modifier la taille de l'objet ou encore d'effectuer des rotations, voire même de charger plusieurs objets simultanément pour une impression multiple.

Enfin, un simple clic sur le bouton « Imprimer » et la magie opère !

Impression d'un objet 3D
Regarder la MicroDelta Rework imprimer son premier objet 3D est une expérience forte en émotion (du moins, si vous êtes geek dans l'âme !). Les mouvements de la buse sont rapides et précis et les couches de filament fondu se déposent une à une pour former, petit à petit, un objet en 3D. La seule ombre au tableau qui pourrait légèrement venir gâcher ce moment de pure magie est le son émis par les ventilateurs de l'imprimante.

Si la durée d'impression d'un objet 3D peut varier en fonction de sa complexité et de sa taille (de quelques minutes à plusieurs heures), le logiciel affiche le temps restant estimé pour l'impression. Mieux encore, Repetier affiche en temps réel les couches déposées sur la fenêtre de représentation du modèle 3D que l'on peut observer sous tous les angles à l'aide de la souris.

Visualisation des couches d'impression
Libre cours maintenant à votre imagination, les modèles 3D en libre téléchargement étant nombreux sur la toile. Voici d'ailleurs les premiers objets que nous avons pu imprimer.

Nos premiers objets 3D imprimés !
Après la découverte de la MicroDelta Rework, le temps de se prononcer sur cette imprimante 3D est maintenant venu.

Vos commentaires
Laissez un commentaire !
  1. Tortillon en tant qu'invité
    le 04 septembre 2017 à 16h24

    Tortillon a dit :Aucun souci pour moi. Pas de probème majeur sur les paliers, ça glisse tout seul. Sur deux des trois chariot, j'ai cependant suivi le conseil de la notice concernant le fait d'enlever un palier par chariot (conseil perso : de préférence sur ceux du bas). Assurer le parallélisme des tiges de translation est le point critique, il faut être patient et méthodique (une dizaine d'aller retour avec le chariot pour chacun). Je conseille de serrer les vis par incrément de 2-3° en alternant entre les deux tiges, et ce pour les deux extrémités. Pour info, je suis pas de la boite, j'ai juste bien suivi mes cours de méca et d'hyperstatisme ;-)
    Sachant que le top serait certainement de pouvoir plaquer les tiges sur un marbre pour au moins avoir un plan sur lequel les tiges sont assurée d'être parallèle. Mais avec le chariot c'est un peu moins évident.

    répondre
  2. Tortillon en tant qu'invité
    le 04 septembre 2017 à 16h14

    Aucun souci pour moi. Pas de probème majeur sur les paliers, ça glisse tout seul. Sur deux des trois chariot, j'ai cependant suivi le conseil de la notice concernant le fait d'enlever un palier par chariot (conseil perso : de préférence sur ceux du bas). Assurer le parallélisme des tiges de translation est le point critique, il faut être patient et méthodique (une dizaine d'aller retour avec le chariot pour chacun). Je conseille de serrer les vis par incrément de 2-3° en alternant entre les deux tiges, et ce pour les deux extrémités. Pour info, je suis pas de la boite, j'ai juste bien suivi mes cours de méca et d'hyperstatisme ;-)

    répondre
  3. Delphine-sil en tant qu'invité
    le 04 juillet 2017 à 14h37

    Problèmes identiques pour moi. Les tiges sont compliqué à monter. Il est difficile de bien faire coulisser les paliers. Je viens de perdre une pale sur le ventilo principale. c'est le deuxième ventilo qui perd des pales, alors que rien ne viens frapper le ventilo. La calibration n'aboutit et je ne sais pas pourquoi. Je suis en relation avec le SAV et çà ne marche pas au bout d'un mois. Le support du capteur de calibrage a été changé aussi. il y avait une cassure. Bref, dire que cette imprimante en kit est facile à monter et que les éléments sont de qualité... on frôle la publicité mensongère. Là, je suis énervée. C'est scandaleux de faire la promotion de cette imprimante.

    répondre
  4. Nordazepam en tant qu'invité
    le 26 février 2017 à 14h17

    Salut,

    Alor je sais pas si je suis le seul dans ce cas mais je n'ai que des problème avec ce modèle. Premièrement, Les palier s lisses était très mal ajusté (la plupart ne glissaient même pas tout seul sur la tige, malgré l'usage massif de WD40). Du coup j'y suis allé petite touche de papier verre très fin (2000) pour essayer de les faire glisser un peu. Ensuite les ventilateur sont indécemment FRAGILES. Une accélération trop brusque, un démontage, une erreur logicielle qui envoie valser et c'est la perte de palle assuré. J'en ai déjà cassé 3 sur les 4 fournis. Ils fonctionnent encore à peu près pour certains. J'hésite à en recommander sur le site reprap au vu du prix (à mon avis scandaleux) de 10 euros le petit ventillo... J'ai aussi bouché ma tête pendant la première tentative d'impression. Enfin, je n'arrive pas à la calibrer. Je suis à la lettre toute les consignes, j'ai vérifié au moins trois fois le montage mais rien à faire. Le plan d'impression que l'imprimante considère est penché d'environ 3° par rapport au plan réel et inévitablement la tête frotte sur le tapis d'impression.

    Enfin bref, je sais pas si je suis le seul, mais je déconseille fortement ce modèle.

    répondre
  5. Yann en tant qu'invité
    le 01 janvier 2017 à 18h37

    @Alynpier, le guide d'utilisation est bien présent sur le site du constructeur, aucun soucis
    https://data.emotion-tech.com/ftp/MicroDelta_Rework/Documentation/fr/MicroDelta_Rework%20-%20Guide%20utilisation%20-%20Mac.pdf

    répondre
  6. Alynpier en tant qu'invité
    le 31 décembre 2016 à 11h00

    Salut, et merci pour cet essai.
    Par contre, le Guide d'utilisation parle bien d'installation sous Windows et Linux, mais rien pour MacOS...
    Qu'ont ils prévu à ce sujet ?

    répondre
Ecrire un commentaire