Les sources du logiciel

La question :

Les sources du logiciel c'est la vie privée du logiciel,le secret de
fabrication

J'utilise quasiment que du logiciel libre mais j'ai pas besoin des sources

Poser votre question sur le forum Logiciels

Les 64 réponses :

Yv , dans le message <nc0sad$uf$>, a écrit :


Les sources du logiciel c'est la vie privée du logiciel


Non, car un logiciel n'est pas conscient.


J'utilise quasiment que du logiciel libre mais j'ai pas besoin des sources


Et que peut-on en conclure ?

Le 12/03/2016 12:55, Nicolas George a écrit :


Yv , dans le message <nc0sad$uf$>, a écrit :


Les sources du logiciel c'est la vie privée du logiciel


Non, car un logiciel n'est pas conscient.


J'utilise quasiment que du logiciel libre mais j'ai pas besoin des sources


Et que peut-on en conclure ?


Que je fais confiance a celui qui a fait le logiciel?

Et que je dois faire confiance a celui qui vérifie les sources?

Comme je sais pas utiliser les sources tu as le champ libre de faire ce
que tu veux

Nicolas George avait soumis l'idée :


Yv , dans le message <nc0sad$uf$>, a écrit :


Les sources du logiciel c'est la vie privée du logiciel


Non, car un logiciel n'est pas conscient.


J'utilise quasiment que du logiciel libre mais j'ai pas besoin des sources


Et que peut-on en conclure ?


Qu'il est comme 99,99999999% des utilisateurs et promoteur du libre.

"Tout le monde peux vérifier les sources" ... mais personne ne le fait
jamais, c'est bien grace à ça que des trucs comme la faille hearthbleed
dans un truc aussi utilisé et répandu que OpenSLL n'est découvert
"publiquement" qu'aprés + de 10 ans.

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.

Le 12/03/2016 14:55, Ascadix a écrit :


Nicolas George avait soumis l'idée :


Yv , dans le message <nc0sad$uf$>, a écrit :


Les sources du logiciel c'est la vie privée du logiciel


Non, car un logiciel n'est pas conscient.


J'utilise quasiment que du logiciel libre mais j'ai pas besoin des
sources


Et que peut-on en conclure ?


Qu'il est comme 99,99999999% des utilisateurs et promoteur du libre.

"Tout le monde peux vérifier les sources" ... mais personne ne le fait
jamais, c'est bien grace à ça que des trucs comme la faille hearthbleed
dans un truc aussi utilisé et répandu que OpenSLL n'est découvert
"publiquement" qu'aprés + de 10 ans.


Il y a pas que ça ,ton programme que tu donne peu être utiliser en
commercial et tu seras pas au courant

Je suis resté un certain temps dans une association de "péquenots"
(j'utilise le nom qu'on m'attribue ici et ailleurs)

J'avais fait un tableau sur le thème de picasso
Bien plus tard j’apprends que ce tableau avait était vendu 20 euros le
jour d'une porte ouverte et j'étais pas au courant

Donc c'est normal?

Toi tu code un jeux gratuit pour les "péquenots"
Ton jeux je le modifie et je le vend ,sans dire que tu es le devellopeur

ça te fais ni chaud ni froid?

Yv , dans le message <nc3r5r$tgl$>, a écrit :


Il y a pas que ça ,ton programme que tu donne peu être utiliser en
commercial et tu seras pas au courant

Je suis resté un certain temps dans une association de "péquenots"
(j'utilise le nom qu'on m'attribue ici et ailleurs)

J'avais fait un tableau sur le thème de picasso
Bien plus tard j'apprends que ce tableau avait était vendu 20 euros le
jour d'une porte ouverte et j'étais pas au courant

Donc c'est normal?

Toi tu code un jeux gratuit pour les "péquenots"
Ton jeux je le modifie et je le vend ,sans dire que tu es le devellopeur

ça te fais ni chaud ni froid?


Il y a plusieurs erreurs de raisonnement et de réalisme dans ce message.

Pour commencer, la personne : tu peux choisir la licence des programmes que
tu développes (c'est à dire, si j'ai bien suivi, aucun). Pour les autres, tu
peux supposer que si le développeur le met sous licence libre, c'est que les
conditions lui conviennent.

Deuxième erreur, la comparaison avec un objet physique. L'objet physique (en
l'occurrence ton tableau) n'existe qu'en un seul exemplaire. Un logiciel, ça
se copie en autant d'exemplaires qu'on le souhaite. Les raisonnements ne
sont donc pas du tout les mêmes.

Troisième erreur, les objectifs qui ne sont pas exprimés. Pourquoi as-tu
donné ce tableau à cette association ? Pour l'aider ou pour te faire
mousser ? Si c'est pour l'aider, alors tu devrais être content : non
seulement le tableau a servi a l'association en lui-même, mais en plus,
quand son utilité s'est terminée (peut-être que l'association est passé à un
autre thème que Picasso, peut-être qu'il fallait faire de la place pour un
autre tableau, tu ne donnes pas les détails), il a quand même continué à
servir en rapportant une petite somme d'argent. Ton indignation vient
peut-être du fait qu'à un certain niveau, tu ne voulais pas juste aider
l'association mais aussi l'utiliser pour faire admirer ton oeuvre.

Quatrième erreur, et elle est particulièrement grave, la confusion entre
disponibilité du code source, attribution et utilisation commerciale. Les
trois sont essentiellement indépendants : on peut utiliser commercialement
un programme sans avoir son code source, il suffit de le piloter en interne
de manière cachée ; et évidemment, dans tout les cas on peut mentir ou être
honnête quant à l'identité de l'auteur du programme.

De fait, il existe des licences qui autorisent des usages commerciaux sans
fournir le code source ; plein de bibliothèques commerciales sont comme ça.
Et l'autre sens existe également, des logiciels dont le code source est
disponible mais dont la licence interdit les usages commerciaux, il y en a
plein. Quant à l'attribution, mentir sur l'identité de l'auteur est de
toutes façons interdit par la loi ; certaines licences vont plus loin et
exigent une attribution suffisamment visible.

Cinquième erreur, se raconter des films sur l'usage commercial de ton
logiciel. Un truc que tu as fait comme ça tout seul, il ne faut pas penser
que la World Company va venir te le voler et gagner des millions sans rien
te reverser et que la licence va te protéger. Si la World Company voulait le
faire, avec son armée d'avocats qui gagnent plus en une heure que toi en un
an, elle n'aurait aucun problème.

Quand la licence interdit l'usage commercial, ceux qui sont vraiment gênés,
ce sont les petits exploitants honnêtes, ceux qui rendent un service utile à
la communauté et en retirent un petit revenu au passage. L'exemple typique
est une personne qui rend le logiciel disponible dans les endroits où
Internet rapide n'est pas disponible. Jusqu'à il y a encore six ans, on
avait en France le site Ikarios qui proposait comme ça d'expédier par la
poste des CD de distributions Linux. En mettant une clause non commerciale
dans la licence, c'est ça qu'on interdit, en réalité.

Sixième erreur, négliger l'importance du code source. Tu n'es pas
développeur donc le code source ne te sert à rien ? Complètement faux. Le
code source est important pour garantir la pérennité du logiciel, et ça
bénéficie même à ceux qui n'en ont pas l'usage directement.

Un logiciel n'est pas quelque chose de figé, il faut régulièrement corriger
des bugs, l'adapter à de nouvelles versions des bibliothèques qu'il utilise,
ou simplement le recompiler pour un nouveau système d'exploitation. Si
l'auteur du logiciel est more, est parti faire du bénévolat loin d'Internet
ou juste veut passer plus de temps avec ses gosses, sans le code source
c'est mort. Avec le code source, tu peux au moins espérer que quelqu'un
reprenne le flambeau. Ce n'est pas certain, mais il y a quand même une
chance. Au pire, pour les tâches faciles comme recompiler avec une version
plus récente mais à peu près compatibles des bibliothèques ou du système, tu
peux envisager de le faire toi-même avec l'aide des newsgroups. Ou, si c'est
très important pour toi, embaucher un développeur pour le faire. Mais pour
tout ça, il faut le code source, sans le code source, c'est fini.

Poser votre question sur le forum Logiciels

Questions similaires :

Logiciel equivalent à virtual cable sous linux

Le 24. 06. 17 à 05:09, Eric Stern a écrit : Sûremnent un boulot pour jack ! franssoa

Logiciel de gestion de documentation de logiciel

bird (Wed, 02 Apr 2014 10:48:25 +0200 - fr.comp.applications.libres) : Bonjour, [/color] J'ai commencé aussi à explorer la piste des wikis, mais je ne trouve pas grand choses qui satisfasse réellement mon cahier des charges. -- Eric

Logiciel de gestion de films / series / musiques... numérisés

La solution la plus simple pourrait être mediawiki, mais avec de la configuration que je ne peux détailler. Dans le monde Python/Plone il existe Plumi mais il est sans doute déjà trop avancé par rapport aux besoins. Outre l'option samba qui est réellement à étudier, il y a peu d'interface...

Logiciel pour dessiner un meuble basique (à la IKEA)

Bonjour Je ne suis pas très bricoleur, mais il m'est arrivé d'assembler 6 planches en contreplaqué mélaminé pour constituer un meuble à CD, ou un support pour imprimante... Le plan est fait en deux temps trois mouvements avec crayon, gomme et papier. Il est perdu après assemblage. Je cherche un...

Logiciel de gestion de clientele oriente prestation de services

[ Note : j'ai parcouru Framasoft avant de venir vous embêter ici, mais il y a un tel choix que je ne sais où donner de la tête, alors je préfère bénéficier de vos expériences et vous demander votre avis :) ] Bonjour, Prestataire en informatique (je ne vends que des prestations intellectuelles ou...