Accueil » Actualités » Wistiki présente une gamme d’objets connectés conçus avec Philippe Starck

Wistiki présente une gamme d’objets connectés conçus avec Philippe Starck

Par Relaxnews

(AFP) – Du porte-clé au doudou pour bébé, la startup française Wistiki a présenté jeudi une nouvelle gamme d’accessoires connectés conçus en collaboration avec le designer Philippe Starck, et destinés spécialement aux têtes en l’air.

Wistiki, créée en janvier 2014, commercialise déjà un petit appareil se fixant à n’importe quel objet pour permettre de le retrouver en cas de perte à partir d’une application sur smartphone.

En interrogeant ses premiers acheteurs, la société a toutefois découvert qu’ils aimeraient avoir des produits plus spécifiques, « conçus en fonction de leur utilisation », a expliqué lors d’une conférence de presse à San Francisco l’un des trois frères qui ont fondé la société, Bruno Lussato.

Wistiki a donc misé sur le haut-de-gamme et créé avec Philippe Stark ce que Bruno Lussato décrit comme « une ligne de bijoux connectés », réalisés « seulement avec des matériaux de haute qualité » utilisés dans le secteur du luxe, comme la parfumerie par exemple.

La gamme comprend un doudou pour enfant, un porte-clé, un médaillon à accrocher au collier de son chat ou de son chien, et un accessoire d’un format similaire à une carte de crédit se glissant dans un portefeuille. En cas de perte, on peut faire sonner l’accessoire pour le retrouver depuis son smartphone.

Les quatre produits fonctionnent avec les appareils Apple ou Android et dans un rayon d’environ 100 mètres. Ils peuvent être pré-commandés sur le site de financement participatif Indiegogo, pour une livraison annoncée en mars 2016.

Connu entre autres pour avoir décoré les appartements privés de l’Elysée pour François Mitterrand ou le yacht du patron-fondateur d’Apple Steve Jobs, Philippe Starck a aussi plus récemment apposé sa marque sur des « vélos-patinettes » pour la ville de Bordeaux ou sur un autre objet connecté, un thermostat fabriqué par la société Netatmo.

Assez ironiquement, il n’était pas présent à la conférence de presse jeudi faute d’avoir retrouvé un objet pour lequel Wistiki n’a pas encore prévu d’accessoire dédié. « Il a perdu son passeport, il est encore en Equateur », a indiqué Bruno Lussato aux journalistes.

La vidéo de présentation : https://youtu.be/mCMUdQ3pBHI

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Facebook teste des messages qui disparaissent en France

(AFP) - Le réseau social américain Facebook permet actuellement à des utilisateurs français d'envoyer, via son application Messenger, des messages…

Fermer