Accueil » Actualités » Les Français sceptiques sur la sécurité des données générées par les objets connectés

Les Français sceptiques sur la sécurité des données générées par les objets connectés

Par Relaxnews

Si le concept d’objets connectés est entré dans les moeurs, les Français sont encore une minorité non seulement à en utiliser, mais aussi et surtout à leur faire confiance pour la sauvegarde de leur vie privée, selon une étude Ifop pour Hiscox.

Si 57% des personnes interrogées maitrisent la notion d’objets connectés (76% chez les moins de 25 ans et 69% des Franciliens), ils sont presque autant, 58%, à les considérer comme inutiles.

En termes de consommation, les Français sont d’ores et déjà 22% à utiliser au moins un objet connecté dans leur quotidien. Ce qu’ils préfèrent pour l’instant, ce sont ceux relatifs à la maison (16%) ou à la santé (11%), loin devant l’électroménager (4%) ou les équipements de loisirs (2%). Pour 2016, leurs intentions d’achat se portent plutôt sur les montres, capteurs et compteurs connectés.

Les deux tiers des sondés considèrent qu’avec les objets connectés, leurs données personnelles sont relativement mal protégées et 50% ont même peur qu’un tiers puisse y accéder. Ils ne sont d’ailleurs que 24% à savoir que celles-ci sont stockées sur les serveurs du fabriquant de l’objet. Dans ce contexte ils sont 76% à ne pas souhaiter partager leurs données afin de préserver leur vie privée. Afin d’être plus à l’aise, ils aimeraient pouvoir protéger davantage ces données, ou tout simplement qu’elles soient automatiquement détruites après un certain délai.

Cette enquête a été menée en ligne entre le 18 et le 20 novembre 2015 par l’institut Ifop auprès d’un échantillon de 1.005 individus âgés de 15 ans et plus, représentatifs de la population française.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Yahoo!, l’ancêtre du web

(AFP) - Le groupe Yahoo!, qui vient d'annoncer un important virage stratégique, est un des ancêtres de l'internet américain et…

Fermer