Accueil » Actualités » Ce qu’il faut retenir du CES 2016

Ce qu’il faut retenir du CES 2016

Par Relaxnews

L’édition 2016 du Consumer Electronics Show (CES) est celle des confirmations, des objets connectés de plus en plus originaux aux écrans optimisés tant en performance qu’au niveau de leur design. Ce CES est également à marquer d’une pierre blanche pour la French Tech avec pas moins de 190 start-up présentes et presque autant d’innovations qui se sont fait remarquer.

Ce sont, sans surprise, les objets connectés qui ont monopolisé le terrain à Las Vegas, sans réelle révolution pour autant. Si de nouvelles générations de drones et de montres connectées ont ainsi été dévoilées, ce sont d’autres produits plus originaux qui ont su attiré l’attention des visiteurs, comme un capteur connecté capable de scanner les aliments pour connaître leurs valeurs nutritionnelles (le DietSensor), un thermomètre temporal connecté en Wi-Fi doté de 16 capteurs à infrarouge (IR) qui assurent une prise de température à partir de l’artère temporale sur le côté de la tête (le Thermo de Withings) ou bien encore un afficheur haute technologie tête haute pour cycliste, afin de ne plus avoir à quitter la route des yeux (le Garmin Varia Vision).

Peu d’annonces en revanche ont été faites du côté de la réalité virtuelle où Oculus a finalement créé l’événement en présentant? le tarif (699 euros pour la France) de son tout premier casque commercialisé.

Comme souvent, le CES a aussi été le théâtre de nombreuses innovations spectaculaires du côté des téléviseurs. C’est notamment le cas de LG qui, avec la Signature G6, présente une TV OLED de 77 pouces d’une épaisseur de seulement 2,57mm. De son côté, Panasonic a présenté un prototype d’écran LCD carrément transparent, capable en veille de dévoiler ce devant quoi il est placé. Le CES a aussi vu la présentation des premiers lecteurs Blu-ray UHD (ultra haute-définition) de salon.

Les Français plébiscités

Parmi les plus de 3.600 exposants sur place, la France a été particulièrement représentée, avec pas moins de 190 start-up qui ont fait le voyage dans le Nevada (États-Unis), dont 128 concentrées dans l’Eureka Park, ce qui correspond à 30% de la représentation mondiale dans cet espace spécialement dédié aux innovations les plus prometteuses de l’année. Il s’agit, cette année encore, de la délégation la plus importante au monde derrière les États-Unis.

De nombreuses innovations « made in France » ont ainsi été récompensées aux CES Innovation Awards, parmi lesquelles le SensorWake (réveil olfactif), l’Hydrofoil de Parrot (drone), le Lima (boitier connecté), l’Hydrao (pommeau de douche connecté, les Enko Running Shoes (chaussures de sport), le Prizm (borne musicale), Ween (thermostat connecté) ou encore Little Bird (sectoy). La start-up nantaise 10-vins, à l’origine de la D-Vine, une machine de dégustation de vin, a même été sacrée « Meilleure Start-up » du salon.

(CES, du 6 au 9 janvier 2016, Las Vegas, site : cesweb.org)

0 Commentaire
0

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Les 10 incontournables du CES 2016

Le Consumer Electronics Show (CES), qui se déroule à Las Vegas jusqu'au 9 janvier 2016 est l'occasion de découvrir une…

Fermer