Accueil » Actualités » Les Français, accrocs à leur téléphone, même en vacances

Les Français, accrocs à leur téléphone, même en vacances

Par Relaxnews

Le smartphone est désigné comme le deuxième objet indispensable pour les vacances, derrière la brosse à dents, selon l’étude Mobile Index 2015 réalisée par Expedia et Egencia.

45% des Français avouent être accrocs à leur smartphone, même lorsqu’ils sont en vacances. L’appareil mobile est d’ailleurs pour 46% des sondés un objet indispensable à glisser dans sa valise, entre la brosse à dents (62%) et les lunettes de soleil (43%).

Le téléphone permet notamment aux voyageurs de chercher des informations sur leur lieu de villégiature, prendre des photos, rester en contact avec leurs proches via les réseaux sociaux, consulter leur messagerie électronique ou leur application météo.

D’autres utilisent leur appareil pour rester connectés à leur bureau. Une attitude mal perçue par les Français, surtout lors de séjours en amoureux. Près d’un quart des personnes interrogées (24%) avouent ne pas aimer voir leur moitié travailler pendant les vacances.

Malgré tout, les accrocs du téléphone se montrent respectueux des autres lorsqu’ils l’utilisent. 69% ne supportent pas les appels en haut-parleur, 58% l’utilisation de la musique, des jeux ou des vidéos sans casque, et 47% le fait de passer ou de prendre des appels dans un restaurant ou un café.

L’étude a été menée en ligne dans 19 pays, en Amérique du Nord, Europe, Amérique du Sud et Asie-Pacifique, auprès de 9642 adultes en possession d’au moins un appareil mobile.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
marcopol Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
marcopol
Invité
marcopol

"D’autres utilisent leur appareil pour rester connectés à leur bureau" : très fréquent , cela s’appelle le blurring , les frontières entre vie professionnelle et privée s’estompent , avec tous les risques de ces nouvelles formes de travail ! : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=541

Plus dans Actualités
L’Arcep pousse à la fin des accords de mutualisation des réseaux mobiles

La mutualisation des réseaux semble désormais perturber l'Arcep qui commence à pousser les opérateurs à sortir de ce modèle. L'autorité…

Fermer