EmuParadise retire sa collection de retrograming sous la pression de Nintendo

EmuParadise, plateforme de retrogaming bien connue, a cédé à la pression exercée par le géant Nintendo.

EmuParadise, plateforme de retrogaming, obligé de céder face à Nintendo En effet, afin d'éviter de potentielles poursuites judiciaires, le site a décidé de retirer sa collection de jeux retrograming qui se trouvaient en téléchargement libre.

Nintendo, une défense sans concession de sa propriété intellectuelle

EmuParadise est connu pour avoir constitué au fil des années un large catalogue de jeux vidéo situés sur le segment du retrogaming, en mettant à disposition gratuitement des jeux depuis 18 ans. La société indique d'ailleurs que « sans un tel service, de nombreux titres disponibles [par son intermédiaire] seraient perdus et oubliés ».

 

Mais la mode étant au retrogaming depuis quelques temps, les éditeurs de ces anciens jeux vidéo y voient de plus en plus un manque à gagner, comme c'est le cas de Nintendo aujourd'hui. Il faut dire qu'EmuParadise s'est constitué une impressionnante ludothèque au fil du temps, faisant la part belle aux consoles.

 

C'est dans ce contexte que les relations se sont détériorées dernièrement avec la firme nippone, qui a demandé le retrait des images de l'ensemble des jeux qu'elle a édité. Face à cette menace qui n'était pas la première, EmuParadise a donc décidé de céder.

EmuParadise, plateforme de retrogaming, obligé de céder

Dans un communiqué, la plateforme a indiqué que « cela ne vaut pas la peine pour nous de risquer des conséquences potentiellement désastreuses. Je ne peux pas en toute conscience risquer l'avenir des membres de notre équipe qui ont contribué au site au fil des années ».

 

EmuParadise se veut positive, et parle de « prendre un nouveau départ » ajoutant : « Nous continuerons à être des joueurs rétro passionnés et nous continuerons à faire des choses cool autour des jeux rétro. Mais vous ne serez pas en mesure d'obtenir vos jeux ici pour l'instant ».

 

Cela veut donc dire que la plateforme ne va pas fermer, et continuera à proposer des émulateurs ainsi qu'un espace consacré au retrogaming. Mais l'ensemble des ROM, qu'elles aient été modifiées ou non, seront retirées. EmuParadise affirme aussi avoir plusieurs projets en tête pour l'avenir.

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !