Tests matériels

Test du NAS Thecus N5550

Caractéristiques du N5550

C'est un boîtier presque cubique dont l'encombrement total est de 230(H) x 190(L) x 240(P) mm pour un poids hors disque de 7,1kg. L'esthétique reprend celle de ses prédécesseurs (les N5500 et N5200XXX) avec une porte protectrice comportant plusieurs galbes recouvrant la façade tout en ménageant des parties d'aération avec une grille aux alvéoles hexagonales très discrètes. Des espaces transparents laissent apparaître à la fois des diodes indicatrices, un afficheur LCD à 2 lignes avec un rétroéclairage d'un bleu du plus bel effet, ainsi que 4 boutons de commandes associés à cet afficheur.

N5550 de face N5550 en vue arrière
Le N5550 de face, porte fermée Le N5550 en vue arrière

Cet afficheur est beaucoup plus sommaire que celui du N4800, qui était à la fois plus esthétique et plus élaboré. Il s'agit uniquement ici de donner quelques indications qui défilent en permanence de manière cyclique.

Les 4 boutons reprennent les commandes habituelles des NAS Thecus et fonctionnent par pressions successives. Alors que porte fermée, l'appui sur les boutons est très satisfaisant, lorsque celle-ci est ouverte, du fait de leur longueur, le maniement est un peu moins commode. De plus, ces boutons nous semblent un peu plus fragiles. Néanmoins à l'usage nous nous sommes aperçus qu'il n'en était rien. Thecus reste une marque dont le matériel est solide.

Afficheur LCD du Thecus N5550
Carrosserie et habillage avant enlevés, on constate qu'il s'agit du même afficheur que le N5200

L'afficheur est analogue à celui qui était présent sur le N5200 et le N5500.

L'arrière de l'appareil fait apparaître une connectique des plus variées, puisqu'on y découvre 4 ports USB2, 2 ports Ethernet Gigabit avec support du Wake On Lan (WOL), 1 port HDMI, 1 port VGA et 3 connecteurs audio mini-jack pour brancher un micro et accepter une entrée et une sortie audio.
Un port eSata complète cet ensemble.

Le bloc d'alimentation est intégré à l'appareil, ce qui évite d'avoir un bloc externe d'alimentation supplémentaire : un gain de place appréciable.
On remarque que cette alimentation est ventilée par son propre ventilateur très silencieux. Le reste du boîtier est, quant à lui, ventilé par un large ventilateur de 12 cm très silencieux également et dont la vitesse est variable en fonction de la température interne du boîtier.  
On remarque qu'aucun emplacement d'extension pour une carte 10GbE n'est prévu, comme sur le N4800 de notre précédent test. Il s'agit donc d'un modèle que le constructeur ne destine pas aux très grosses infrastructures réseau.

L'ouverture de la porte en façade révèle la présence d'un port USB3, ainsi que les diodes indicatrices d'état et les cinq tiroirs. Ces derniers sont identiques à ceux du N4800, ce qui peut faciliter le transfert d'un disque d'un appareil dans un autre. C'est une très bonne initiative de la part de Thecus de ne pas multiplier les différences sur ce type d'accessoire. Cela contribue à fidéliser le client en l'habituant au même matériel.

Même s'il s'agit d'une une très bonne idée d'avoir prévu un port USB en façade, il nous apparaît à l'usage que celui-ci n'est pas si pratique car il oblige à ouvrir la porte (qui s'actionne par poussoir comme sur le N4800) pour pouvoir y brancher un appareil. Bien évidemment, le fait d'y laisser branché un périphérique nécessite alors de laisser la porte ouverte.
Nous préférons de loin, à l'usage, la solution que Thecus avait retenue avec son modèle N4800 où les ports USB n'étaient pas recouverts par cette porte.

Le chef d'orchestre de cet appareil est un processeur double coeur Intel Atom D2550 à 1,86Ghz qui est accompagné par 2 GO de RAM DDR3 au format SoDIMM, extensible à 4GO par ajout d'une autre barrette de 2Go de même nature dans le second connecteur.

Intérieur du NAS Thecus N5550
Carte mère du NAS Thecus N5550

Ce processeur 64 Bits dispose de caractéristiques intéressantes car, outre sa faible consommation électrique mise en avant par Intel, il dispose également d'options graphiques, de cache interne L2 de 1Mo, supporte l'HyperThreading (4 Threads simultanés) et des instructions VT d'Intel ainsi qu'un processeur graphique intégré.

Ces caractéristiques intrinsèques de l'appareil en font un NAS de bonne facture aux qualités certaines et intéressantes. Voyons ce qu'il en est exactement dans les faits.

Laissez un commentaire !
Soyez le premier à laisser un commentaire !