Liberty Land dans le viseur de la justice française

Les sites de téléchargement illicites ont connu leurs heures de gloire au début des années 2010, profitant d'un certain vide juridique.

Liberty Land, du streaming et du téléchargement illicite Mais la fête est finie pour certains d'entre eux. C'est le cas pour les quatre administrateurs de Liberty Land, qui ont été jugés il y a peu.

Liberty Land, du streaming et du téléchargement illicite

C'est le 8 mars prochain que le tribunal correctionnel de Rennes rendra son verdict concernant les quatre administrateurs de Liberty Land. Pour ceux qui se souviennent, Liberty Land a constitué un des sites français les plus connus en matière de piratage, notamment entre 2009 et 2011.

L'Alpa (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle) a référencé sur le site pas moins de 51 000 films, 81 000 épisodes de séries TV, ainsi que 25 000 documentaires. Tout cela sans respecter le droit d'auteur, ce qui n'a pas été du goût de tout le monde.

Plusieurs administrateurs ont ainsi été interpellés, ce qui a contribué à la fermeture du site en mai 2011. Et c'est pour ces faits que quatre prévenus ont été jugés par le tribunal correctionnel de Rennes pour « contrefaçon en bande organisée » et « reproduction ou diffusion non organisée ».

Un jugement qui ne met pas totalement fin à ce genre de sites

L'avocat des prévenus estime quant à lui que ses clients ont tout simplement « profité d'un vide juridique », d'autant plus que « techniquement, le téléchargement ne passait pas par eux ». En effet, le site n'était pas dédié à l'hébergement des œuvres, mais a tout de même signalé dans un espace dédié, les liens mentionnant les sites de stockage experts en la matière.

Trois des administrateurs encourent 6 à 12 mois de prison avec sursis ainsi que des amendes allant de 4000 à 10 000 euros. Il a été requis une peine de jours-amende pour le dernier administrateur, moins impliqué.

Cette condamnation ne met pas pour autant fin à ce genre de sites. Liberty Land est parvenu à renaître de ses cendres, en changeant tout simplement de domaine, comme beaucoup d'autres dans le passé. Ainsi, de Liberty-Land.net, on est passé à LibertyLand.tv...

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !