Accueil » Actualités » Zone Téléchargement a déjà rouvert, mais méfiance…

Zone Téléchargement a déjà rouvert, mais méfiance…

Par Emmanuel

Nous en parlions il y a encore quelques heures, le site Zone Téléchargement a été fermé par le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la gendarmerie nationale. Une fermeture qui a fait l’effet d’une bombe en France, comme ce fut le cas pour Megaupload à l’époque. Il faut dire que Zone Téléchargement était le plus gros site de téléchargement illégal dans l’hexagone.

Une réouverture assez étrange, la vigilance est de mise…

Zone Téléchargement, c’était 3,7 millions de connexions par mois, le onzième site le plus visité du pays et près d’1,5 million de chiffre d’affaires pour ses administrateurs, dont une partie ne vivait d’ailleurs plus en France, mais à Andorre. Une vaste enquête internationale menée par le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la gendarmerie nationale a permis d’arrêter plusieurs personnes, dont les administrateurs avec l’aide des autorités de la principauté, mais également de saisir des serveurs vitaux en Islande et en Allemagne.

La gendarmerie a aussi fait fermer le site DL-Protect qui hébergeait les contenus (vidéos, musiques, jeux vidéo, logiciels, etc.). Le site a été fermé lundi, pourtant si vous avez fait un tour sur sa page, ce dernier est à nouveau en ligne depuis 13 heures… La justice n’ayant pas saisie le nom de domaine, un autre administrateur ou une autre personne a profité de l’occasion pour remettre en ligne une copie du site.

Les fans doivent donc se réjouir de la nouvelle, sauf que le site n’a pas vraiment rouvert et il est même préférable de ne pas s’y aventurer. En effet, sans le site DL-Protect hébergeant le contenu, Zone Téléchargement est une coquille vide et il suffit de chercher un téléchargement pour s’apercevoir que les liens sont morts.

La SACEM heureuse de ce dénouement

En revanche, le risque est très grand que des liens mènent désormais sur d’autres sites malveillants via des redirections, ce qui implique la possibilité de télécharger des malwares ou de subir un phishing de certaines données, bancaires notamment. De nombreux sites spécialisés ont d’ailleurs commencé à recommander de ne plus aller sur le site, en ayant constaté par eux-mêmes certains liens malveillants.

La SACEM s’est félicitée de cette action et a déclaré : « l’objectif est avant tout d’attaquer le mal à sa source, et les administrateurs des sites pirates, qui font commerce des œuvres. ». D’après la même source, le préjudice causé par Zone Téléchargement s’élèverait à 75 millions d’euros. Il ne fait aucun doute que nous devrions voir arriver de nombreux rebondissements dans cette affaire.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Instagram alerte désormais si vous prenez une capture d’écran

Instagram vient d'implanter une nouveauté qui ne fait pas que des heureux, loin de là même. Désormais, à chaque fois…

Fermer