Accueil » Actualités » Sanction ou licenciement: chez Apple, trop de travail, tue le travail !

Sanction ou licenciement: chez Apple, trop de travail, tue le travail !

Par Emmanuel

Un peu à la manière d’une tarte aux pommes trop garnie, Thomas Bordage, employé d’Apple, s’est vu reprocher son surplus de 20 minutes de travail. Convoqué à un entretien interne, il encourt des sanctions disciplinaires.

Apple: 20 minutes en plus, c’est 20 minutes de trop !

Thomas Bordage, employé chez Apple France a été destinataire d’un courrier dont l’objet était sa convocation à un entretien pour faute professionnelle. Salarié à l’Apple Store d’Opéra à PARIS, il a reçu une lettre hier, qui ne précisait pas les intentions de l’entreprise, mais à sa grande surprise, la faute retenue était d’avoir quitté son lieu de travail, 20 minutes après l’heure prévue.

Nous disons bien « après » l’heure prévue et non « avant ». Chez Apple, travailler 20 minutes de trop semble s’avérer très risqué. Après le fameux « travailler plus pour gagner plus », que dire d’un monde où l’on se voit reprocher un surplus de temps de travail ? L’incident peut paraître étrange, voire surprenant, mais il s’explique lorsque l’on découvre le statut exact de Thomas Bordage au sein de l’Apple Store Opéra. Il est en effet le représentant du syndicat SUD de l’entreprise.

Une sanction pouvant aller jusqu’au licenciement

Si l’on fait un petit retour en arrière, en septembre 2012, on constate que Thomas Bordage fût l’un des meneurs lors de la grève des employés d’Apple France pour une révision de leurs conditions de travail. En effet, à l’occasion du lancement de l’iPhone 5, le géant à la pomme souhaitait employer ses salariés après 21 heures dans un soucis de délai, ce à quoi s’était opposé fermement le syndicat dont Thomas Bardage est le leader. L’affaire en question, très médiatisée, avait conduit ses protagonistes devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, qui avait jugé bon de donner raison aux salariés.

Suite à sa convocation, Thomas Bordage s’est rendu à cette rencontre avec ses employeurs, qu’il a lui même qualifié de « un peu tendue ». Il confie toutefois avoir à maintes reprises effectué des dépassements d’horaires identiques. Attendant la décision d’Apple au virage, le syndicat SUD a déclaré que « si l’idée saugrenue de licencier notre camarade se concrétisait, nous assisterions à un conflit inédit sans précédent. »

0 Commentaire
0
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Google Play Games : la plateforme de jeu vidéo sur Android

Google souhaite se lancer dans une nouvelle aventure, le jeu vidéo social. Il a donc prévu d'ajouter cette fonctionnalité à…

Close