Accueil » Actualités » Non respect du REPDP : 12000 plaintes contre Google, Microsoft, Apple, Amazon et Facebook

Non respect du REPDP : 12000 plaintes contre Google, Microsoft, Apple, Amazon et Facebook

Par Ruby Charpentier

Applicable depuis quelques jours seulement, le REPDP débouche déjà sur 12000 plaintes contre Google, Microsoft, Apple, Amazon et Facebook pour usage illégal de données personnelles.

La CNIL demandera des comptes aux géants du net mis en cause

Paru dans le journal officiel de l’Union européenne, le REPDP (Règlement Européen sur la Protection des Données Personnelles) ou RGPD est strictement applicable depuis le 25 mai dernier. Le principe vise à mieux protéger les données des usagers face au monde numérique moderne, et impose pour ce faire de nouvelles normes aux particuliers et professionnels.

Il s’avère pourtant que depuis cette date, de grandes enseignes du web ne semblent pas avoir pris les devants et selon la Quadrature du Net ne sont pas en accord avec cette législation. Dans le cadre du nouveau REPDP, une plainte vient ainsi d’être déposée à l’encontre de Google, Microsoft, Apple, Amazon et Facebook.

Les faits reprochés à chacun étant similaires, à savoir l’exploitation illégale de données personnelles, une enquête a été ouverte et est menée collectivement à l’encontre des cinq géants du web, qui devront rendre compte à la CNIL.

12000 plaintes portant sur l’usage des données personnelles

On peut dire que la Quadrature du Net n’aura pas perdu de temps pour monter son dossier à l’encontre des mis en cause, déposant plainte alors que l’encre du REPDP n’était pas encore tout à fait sèche. Dans ce premier jet, l’association représente pas moins de 12000 internautes plaignants.

Dans cette affaire, Google, Microsoft, Apple, Amazon et Facebook risquent une amende de plusieurs milliards d’euros. Selon les premiers éléments ressortant du dossier et des plaintes, l’infraction serait liée « aux cases pré-cochées et aux clauses indiquant que la continuation de l’utilisation des services vaut acceptation ».

Une « interdiction des traitements d’analyse comportementale et de ciblage publicitaire » et une amende « la plus élevée possible » ont été demandées par la Quadrature du Net, estimant que les auteurs usent de procédés abusifs et ne font pas réellement part aux usagers de l’usage qui est fait de leurs données personnelles.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Z-Wave, une passerelle ouverte au piratage des objets connectés

Ayant mis au point le procédé Z-Shave, des pirates peuvent prendre le contrôle de tous les objets connectés d'une habitation,…

Close