Accueil » Actualités » Facebook : la CNIL confirme l’absence d’un bug

Facebook : la CNIL confirme l’absence d’un bug

Par Emmanuel

Le bug annoncé sur Facebook depuis plusieurs jours n’aurait pas existé. C’est ce que vient de confirmer la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés en affirmant n’avoir détecté aucun problème. Certains utilisateurs avaient remarqué l’apparition d’anciens messages sur leur mur inondant ainsi le Web de témoignages. Selon la CNIL les modifications récurrentes et unilatérales de Facebook ont pu perturber les utiliateurs français.

La CNIL estime que selon ses analyses  » les messages incriminés par de nombreux utilisateurs semblent être exclusivement des messages mur à mur et non des messages envoyés par l’intermédiaire de la messagerie privée de Facebook. Pour autant, le caractère privé du contenu de certaines communications révélées semble indiscutable. En d’autres termes, les utilisateurs avaient l’impression d’envoyer des messages privés lorsqu’ils utilisaient la messagerie mur à mur « .

Suite à l’annonce de la CNIL, un porte-parole de Facebook France a déclaré être  » satisfait des échanges avec la CNIL qui ont permis de confirmer officiellement qu’il n’y a eu aucun bogue ou défaillance technique rendant publiques les informations privées des utilisateurs de Facebook. Le bon usage de Facebook est notre priorité. Nous travaillons régulièrement et en toute transparence avec les autorités compétentes et les associations, en France et dans le mode, pour mettre en place des initiatives pédagogiques auprès de nos utilisateurs.  »

Pour expliquer ce phénomène la CNIL suppose que le réseau sociale a modifié  de manière unilatérale et récurrente les paramètres de confidentialité des données entre 2009 et 2010. Le G29 qui regroupe l’ensemble des CNIL européenne déclare : « Comme l’a souligné l’autorité irlandaise de protection des données dans son rapport d’audit du 21 septembre 2012, Facebook respecte la législation européenne relative à la protection des données, il est allé au-delà des recommandations initiales de l’autorité et a démontré clairement son engagement dans l’application de bonnes pratiques en matière de respect de la protection des données en ligne »

Pour faire suite à cette affaire le gouvernement a demandé à Facebook de prendre des mesures avant la fin du mois de novembre pour respecter ainsi les recommandations de la CNIL et du G29. « Il est anormal que le site soit ergonomique quand il s’agit d’envoyer un message ou une vidéo, mais qu’il devienne bloquant dès lors qu’il s’agit de contrôler les paramètres relatifs à la vie privée de ses utilisateurs » déclare Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
La justice américaine autorise Samsung à vendre sa tablette Galaxy Tab

Samsung vient de remporter une victoire face à son concurrent Apple dans le procès qui les oppose. En effet Apple…

Close