Accueil » Actualités » Un jeune homme mis en examen pour avoir escroqué 17 000 personnes

Un jeune homme mis en examen pour avoir escroqué 17 000 personnes

Par Emmanuel

Mercredi soir, un jeune homme a été mis en examen par un tribunal d’Amiens pour escroquerie et piratage. Il s’agit d’un petit génie de l’informatique âgé de 20 ans qui a été placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès. On lui reproche d’avoir copié des applications existantes dans des boutiques non officielles pour Android. Par la suite, il dissimulait un virus informatique Fakemart dans l’application. Quand un utilisateur téléchargeait cette application, des SMS étaient envoyés à son insu vers un numéro surtaxé. 17 000 personnes ont été victimes de ce virus.
Ce jeune majeur interceptait ensuite le code que l’utilisateur recevait suite à l’envoi du SMS. Avec ce code, il jouait à des jeux à instant gratuit ou des loteries en ligne. « Généralement, après ce SMS, l’utilisateur reçoit en retour un code qu’il peut jouer sur des sites en ligne. Mais là, le virus interceptait ce code, qui était ensuite récupéré par le hacker » déclare une source policière.

Au total, ce sont plus de 17 000 personnes qui ont été ainsi escroquées pour un préjudice avoisinant les 500 000 euros. « Les victimes ne s’en rendaient pas compte immédiatement. Elles comprenaient qu’il y avait un problème en recevant leur facture téléphonique, généralement majorée entre 100 et 150 euros » souligne cette source policière.

Ce jeune homme vit toujours chez ses parents. Il n’a pas fait d’études d’informatique mais les policiers le décrivent comme quelqu’un de très intelligent. Il a reconnu les faits en garde à vue en mentionnant que « l’appât du gain n’était pas sa première motivation. » Il a mentionné qu’il était passionner d’informatique et qu’il voulait devenir développeur.

Ce hacker a été retrouvé par les policiers de l’office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC). Ils ont mené des investigations classiques et téléphoniques suite à des avertissements reçus par les opérateurs téléphoniques. En début d’année, un autre hacker avait été arrêté pour avoir dissimulé un virus dans des applications. 2000 personnes avaient été victimes.

0 Commentaire
0
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Google menace de ne plus référencer la presse française

Google envisage en représailles de ne plus indexer la presse française suite à la volonté du gouvernement de mettre en…

Close