Accueil » Actualités » Révélation : la NSA a recruté l’ancien directeur de la sécurité de Facebook

Révélation : la NSA a recruté l’ancien directeur de la sécurité de Facebook

Par Emmanuel

Empêtrée dans un scandale d’espionnage généralisé d’internet, la NSA se serait bien passée de la révélation d’un nouvel élément confortant l’existence d’une surveillance de la population via les géants du net et démontrant les liens qui unissent ces entreprises, à l’agence gouvernementale. Concernant Facebook, la NSA aurait recruté l’ex-directeur de la sécurité du réseau social il y a deux ans.

Des liens entre la Silicon Valley et la NSA de plus en plus clairs

L’agence de renseignements et de surveillance américaine (NSA) et les plus grands acteurs du web (Google, Facebook, Skype, Microsoft, Patalk, Yahoo, Apple, etc.) avaient dans un premier temps niés toutes implications dans un système visant à surveiller certains internautes. Mais rapidement, les révélations d’Edward Snowden, ex consultant à la NSA aujourd’hui accusé de haute trahison, la mission transparence de toutes ces entreprises pour sauver leur image et certains recrutements de la part de la NSA ont vite matérialisé que le système Prism existait bel et bien et que des liens étroits étaient noués entre la NSA et la Silicon Valley.

Une information vient de faire apparaitre que la NSA avait recruté l’ex directeur de la sécurité informatique chez Facebook. En effet, Max Kelly a quitté le réseau social en 2010 et a grossi les rangs de l’agence de renseignement américaine aussitôt.

Une stratégie de recrutement qui n’est pas un cas isolé

La NSA envoie régulièrement certains de ces plus vieux cadres pour attirer les meilleurs d’entre les meilleurs, dans les plus grosses entreprises et qui avaient entre les mains les plus grosses responsabilités. Dans le cas de Facebook, l’opportunité était trop grande d’avoir un pied dans l’immense base de données du réseau. Le journal The New York Time a déclaré dans un récent article : « Tous deux cherchent des moyens de collecter, analyser et exploiter des données de millions d’Américains. La seule différence est que la NSA le fait pour le renseignement, et que la Silicon Valley le fait pour l’argent. ».

Autre cas très connu de l’implication de la NSA dans certains gros évènements de la Silicon Valley pour y faire du recrutement. Le célèbre Defcon, un rassemblement de hackers du monde entier, venus pour démontrer leurs talents dans l’art de casser des codes, à pénétrer des systèmes, etc. Le directeur de la NSA Keith B. Alexander en personne, s’était lui-même déplacé à cet évènement, pour y recruter les meilleurs pirates informatiques.

2 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
yt75

Ne pas oublier qu’il n’y a pas de "fatalité technique" et encore moins légale à la goinfrerie actuelle d’information personnelles, vrais noms plus ou moins imposés, etc. Par contre besoin d’un nouveau rôle, notion de compte, possibilité de déménager, aucun besoin d’ID unique par utilisateur partagé entre les services. Peut-être temps de s’en rendre compte au sujet IDeNum par exemple, non ? http://wp.me/p1q74G-5v (dossier repris par F Pellerin actuellement)

240-185

Ils veulent tout savoir sur tout le monde ces bouffeurs de malbouffe. Les soviétiques étaient des anges à côté d’eux.

2
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Une panne sur Facebook dévoile les coordonnées de 6 millions d’utilisateurs

Un gros dysfonctionnement d'un logiciel a causé une panne chez Facebook, mais le plus grave pour le réseau social c'est…

Close