Accueil » Actualités » De plus en plus de crimes sur Tinder ou Grinder

De plus en plus de crimes sur Tinder ou Grinder

Par Emmanuel

Qui pourrait penser que passer du temps sur Tinder ou sur Grindr pourrait être une activité à risque ? Pourtant, d’après les statistiques de la police britannique, entre 2013 et 2015, les aggressions ou crimes ont été multipliées par sept. En 2015, plus de 400 crimes avait été commis en lien avec une rencontre sur Tinder par exemple.

Tinder ou Grinder deviennent-ils dangereux ?

Les crimes vont de l’extorsion, en passant par le viol, les tentatives de meurtres, voire la pédophilie. Ce rapport a été publié par le journal The Telegraph et fait froid dans le dos.
Andy Cooke, chef adjoint de la police de Merseyside a expliqué : « La popularité croissante de ces applications et sites de rencontres a contribué à l’augmentation du nombre de crimes enregistrés. Nous encourageons fortement les utilisateurs à signaler ces délits et à exiger une aide psychologique s’ils sont victimes d’un crime ».

Ce succès explique que certains individus ont fait de ce terrain virtuel, un lieu pour choisir des victimes et réaliser leurs méfaits. La police britannique a donc déclaré : « Je demande à ceux qui utilisent ces applications de rencontres en ligne d’être très soucieux en ce qui concerne leur sécurité et de ne pas partager des données personnelles avec quiconque jusqu’à ce qu’ils soient sûrs de l’intégrité de leur interlocuteur. De même, les individus doivent cesser toute communication avec toute personne qui tente de les contraindre à quelque chose dont ils seraient réticents ».

Ce dernier point fait écho à l’essor constant des plaintes de personnes homosexuelles ou bisexuelles qui se retrouvent victimes de chantage et d’extorsion de la part d’individus qui les menacent de révèler publiquement leur attirance sexuelle à leur entourage. Peter Tatchell, un militant de la LGBT s’inquiète d’ailleurs de ce phénomène grandissant et a affirmé : « Les gays qui ne sont pas encore sortis du placard ou les hommes bisexuels qui utilisent Grindr sont des cibles vulnérables puisqu’il y a peu de chances qu’ils signalent ces chantages à la police. J’ai bien peur que ces chiffres ne représentent que la partie visible de l’iceberg ».

Aucune statistique de ce genre n’a vu le jour en France, mais il n’y a aucune raison que cela soit différent, vous êtes donc prévenu…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
94% des 15-24 ans surfent sur internet depuis leur mobile

En novembre 2015, 6,9 millions de mobinautes âgés de 15 a? 24 ans se sont connecte?s au moins une fois…

Fermer