Accueil » Actualités » Windows 10 et Microsoft Edge : des développements contrastés

Windows 10 et Microsoft Edge : des développements contrastés

Par Emmanuel

Si aujourd’hui Windows 10 remplace de plus en plus Windows 7 et continue une certaine progression, on ne peut pas en dire autant de Microsoft Edge, qui ne parvient pas à s’imposer malgré deux ans d’existence. C’est notamment la nécessité d’un OS mobile qui explique ce faible développement.

Certains objectifs de développement de Windows 10 partiellement atteints

Malgré les 500 millions de terminaux actifs sous Windows 10, Microsoft n’atteindra pas l’objectif visé et abandonné depuis longtemps de Redmond, en l’occurrence le milliard de terminaux. Il faut dire que le contexte mondial est marqué par la baisse constante des ventes de PC, ce qui ne facilite pas la tâche pour développer pls rapidement l’adoption de Windows 10.

C’est donc vers les entreprises que s’orientent le potentiel de croissance pour Windows 10, dans la mesure où les particuliers se détournent du PC.

La nécessité d’un OS mobile

Ainsi, si Microsoft a pu pérenniser le développement d’une croissance de Windows 10 cette année, c’est parce que les entreprises n’ont pas eu d’autres choix que de passer sous Windows 10 lorsqu’elles étaient désireuses de renouveler leur équipement.

Toutefois, malgré le souhait que Windows 10 devienne une opportunité de développement pour Edge, cela n’a pas été le cas, ce navigateur n’ayant pas rencontré son public. Edge est aujourd’hui bloqué sous les 6% de parts de marché en France par exemple.

Comment peut-on expliquer cela ? En fait, Microsoft ne bénéficie pas d’un ancrage fort sur mobile, contrairement à Google et Apple, qui ont le leadership grâce à Android et iOS. Microsoft espère enrayer cette difficulté en nouant de nouveaux partenariats, notamment avec Qualcomm. De même, il existe la volonté de créer de futurs PC connectés en 4G. Pourtant, Windows 10 ne semble pas être considéré comme un des axes prioritaires de changement numérique en cours, d’autres technologies comme le Cloud lui étant préféré. Edge risque donc de faire un flop et a précipité la fin de son grand frère Internet Explorer en prime. Un coup dur pour la firme de Redmond.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Vers deux types de clavier en France, AZERTY et BEPO ?

Partant du constat que certains particularismes typographiques inhérents à la langue française ne sont que très difficilement accessibles avec les…

Fermer