Accueil » Actualités » Facebook, vers un meilleur contrôle des comptes d’utilisateurs liés au terrorisme ?

Facebook, vers un meilleur contrôle des comptes d’utilisateurs liés au terrorisme ?

Par Emmanuel

Facebook, souvent critiqué pour son laxisme en matière de contrôles du terrorisme sur son site, semble vouloir faire des efforts, en donnant à des modérateurs un accès total aux comptes d’utilisateurs potentiellement impliqués. Seul souci : le flou qui entoure le dispositif, avec une absence de définition du terrorisme.

Le dispositif Facebook : un rôle accru des modérateurs

A l’heure où Facebook compte deux milliards d’utilisateurs, le réseau semble vouloir faire un effort en matière de traçabilité de certains de ses utilisateurs. La firme s’est ainsi dotée de modérateurs pouvant enquêter sur les potentiels liens terroristes de ses usagers.

The Guardian a ainsi recueilli les propos suivants de la firme, explicitant le dispositif : « L’unité de lutte contre le terrorisme dispose d’un accès spécial pour mener des enquêtes sur les comptes d’utilisateurs s’ils sont soupçonnés d’avoir des liens avec des groupes terroristes identifiés par le Département d’Etat américain ».

Le même document indique aussi que « les modérateurs accéderont ensuite aux messages privés de l’individu, pour vérifier à qui ils parlent, ce qui est dit, et où ils ont été ». Cette décision s’inscrit suite à de nombreuses polémiques accusant Facebook de laxisme vis-à-vis du terrorisme et provenant de plusieurs pays.

Un dispositif qui interroge : un certain flou concernant ce qu’est le terrorisme

Pour autant, tout est loin d’être réglé. Si, d’un côté, il semblerait qu’il y ait des dispositifs de surveillance interne qui se mettent en place, de l’autre, on peut s’interroger sur l’incapacité de la firme de Mark Zuckerberg à définir le terrorisme en tant que tel.

Dès lors, on ne sait pas trop comment procède Facebook pour faire le choix de supprimer des contenus arbitraires, ou comment le réseau va opérer pour sélectionner les informations qui lui semblent capitales en matière de terrorisme.

En définitive, on ne sait pas trop ce que va faire Facebook, tout étant particulièrement verrouillé en la matière. De même, aucune information n’est donnée sur le suivi des modérateurs eux-mêmes. La subjectivité et le flou semblent donc caractériser ce nouveau dispositif, qui ne devrait contenter personne.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Une alliance entre Microsoft et Token concernant une bague biométrique

On n'arrête pas le progrès chez Microsoft et Token. Les deux firmes viennent de nouer un partenariat au sujet d'une…

Fermer