Facebook s'attaque désormais à l'engagement baits

Facebook souhaite constamment optimiser les relations entre les utilisateurs du réseau social et cherche donc à mieux renforcer les liens et les interactions entre personnes du même réseau amical ou familial.

Après les fakenews et le clickbait, Facebook s'attaque à l'engagement bait Problème, certains cherchent à profiter du réseau social pour diffuser des fakenews, utilisent le clickbait ou encore les « engagement baits », pour génerer de l'engagement artificiel.

Après les fakenews et le clickbait, Facebook s'attaque à l'engagement bait

Facebook est partie en guerre contre les Fakenews depuis plusieurs mois, comme de nombreux acteurs du web, conscients que le phénomène avait pris des proportions trop importantes et que l'on était entré dans une ère de manipulation de masse, voire de propagandes malsaines basées sur des mensonges.

Facebook s'attaque depuis quelques temps au phénomène du clickbait, ces articles qui vous donnent envie de cliquer et qui finalement s'avèrent très décevants et creux, mais l'objectif de l'éditeur est remplit puisque vous avez amélioré ses statistiques et affiché les publicités autour du contenu... Le combat à venir concerne cette fois, l'engagement bait. Il s'agit de publications qui vous incitent à réagir, à commenter, à liker, etc. dans l'unique objectif d'améliorer virtuellement les statistiques de la page afin de mieux les rentabiliser auprès des annonceurs et de gagner en visibilité auprès des autres utilisateurs.

Le réseau social a expliqué: « Dans les semaines à venir, nous allons rétrograder de façon plus stricte encore les pages qui usent de façon répétée de ces stratégies pour toucher des lecteurs ».

Moira Burke et David Ginsberg, respectivement chercheuse pour Facebook et directeur de la recherche expliquent: « Nous avons déjà fait en sorte que les titres appât à clics et les fausses nouvelles soient moins visibles (...). Nous classons les fils d'actualité de façon à ce que les messages des amis à qui vous tenez le plus apparaissent en premier »..

Réagissez !
Voir aussi :
Facebook et WhatsApp dans le collimateur de la Cnil

WhatsApp attaqué par la Cnil au sujet du transfert des données sur Facebook

WhatsApp vient de se faire rappeler à l'ordre par la Cnil, en l'occurrence la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Celle-ci lui reproche de contraindre ses usagers de transmettre...
Des publicités intéressantes pour Facebook Messenger

Les publicités seront désormais présentes dans l'application Facebook Messenger

Les utilisateurs de Facebook Messenger ne seront pas forcément très contents en lisant ces quelques lignes. En effet, Facebook Messenger a fait savoir que des publicités seraient intégrées au sein...
Soyez le premier à réagir !