Accueil » Actualités » Mark Zuckerberg demande pardon pour Cambridge Analytica

Mark Zuckerberg demande pardon pour Cambridge Analytica

Par Ruby Charpentier

Comme cela s’effectue beaucoup aux Etats-Unis lorsque l’on est pris la main dans le sac, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté ses excuses sur la CNN. A la manière d’un ancien dopé, il estime toutefois qu’il n’avait pas bien évalué l’impact du scandale lié à Cambridge Analytica et ses retombées négatives.

Des excuses sincères de Facebook après le scandale Cambridge Analytica ?

Mark Zuckerberg n’avait finalement pas trop le choix suite aux révélations faites sur Cambridge Analytica, ce cabinet d’analyse qui a recueilli des millions de données sur 50 millions d’usagers Facebook au profit de Donald Trump. Et c’est tout penaud, après avoir toutefois peaufiné sa communication de crise pendant quelques jours, qu’il s’est excusé.

Il a ainsi indiqué à la chaîne CNN que ce qu’il avait effectué via son réseau « était un abus de confiance majeur, et je suis vraiment navré que cela se soit produit. Désormais, notre responsabilité est de nous assurer que cela ne se reproduise plus ». Un peu facile…

Il faut dire que le patron de Facebook joue gros, tant les appels au boycott du réseau se multiplient. Mais on peut toutefois s’interroger sur la sincérité de ces excuses, protéger les données personnelles des usagers n’ayant jamais été le point fort du réseau.

Rappelons qu’une semaine seulement aprés le scandale en question, un autres scandale faisait moins parler de lui, masqué par l’affaire Cambridge Analytica, des utilisateurs ont remarqué en demandant leur historique Facebook, qu’étaient présents leurs historiques d’appels téléphoniques et tous leurs SMS… Pourquoi Facebook disposait de cela ? La réponse assez sommaire fût, en raison d’une faille dans l’application, désolé, on va corriger cela ! Encore une fois, un peu facile…

La manip à effectuer pour quitter Facebook

Et ce qu’il a publié sur sa page Facebook est assez révélateur, puisqu’il limite sa responsabilité, mettant en cause Cambridge Analytica, qui n’a pas effacé les données recueillies… ce qui prête à débat. Mark Zuckerberg a tout de même accepté de témoigner devant le Congrès américain si besoin, ce qu’il avait toujours refusé.

De même, un plan d’action a été voté, qui propose notamment un audit de contrôle à destination des développeurs, l’avertissement des usagers en cas d’abus, ainsi qu’une restriction de l’accès aux données des usagers.

Mais si vous n’êtes pas convaincus par cet ensemble de mesures, vous pouvez toujours tourner la page Facebook, comme des milliers de personnes l’ont déjà fait, Elon Musk a par exemple quitté Facebook et supprimé les pages de Tesla et SpaceX. Pour cela, il faut taper « Comment supprimer mon compte Facebook » et suivre les indications qui vous sont données. Attention toutefois à ne pas se rendre sur le réseau dans les 90 jours qui suivent cette suppression. Si c’est le cas, votre compte ne sera pas fermé…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Alexa et Echo Amazon, c’est pour bientôt en France !

L'enceinte connectée d'Amazon, l'Echo, ainsi que son assistant personnel, ont fait beaucoup parler d'eux. Et bonne nouvelle, Alexa et l'Amazon…

Fermer