Accueil » Actualités » Evan Spiegel critique le copieur Facebook

Evan Spiegel critique le copieur Facebook

Par Ruby Charpentier

C’est Evan Spiegel lui-même qui a critiqué Facebook et ses produits dérivés, Instagram et WhatsApp. En effet, les fonctionnalités de Snapchat sont souvent copiées par le réseau de Mark Zuckerberg. 

Snapchat critique gentiment Facebook et sa manie de copier

C’est lors de la Code Conference qu’Evan Spiegel a évoqué Facebook. Celui-ci a été interrogé là-dessus, plus particulièrement sur le fait que le réseau de Mark Zuckerberg et ses applis dérivées ne faisaient que reprendre des fonctionnalités proposées en premier lieu par Snapchat. On pense notamment aux Stories, mais aussi aux filtres proposés en réalité augmentée.

Et c’est aussi un autre sujet qui a été évoqué par Evan Spiegel, critiquant de manière claire Facebook sur un sujet sensible pour la firme : « On aurait vraiment beaucoup apprécié qu’ils copient aussi notre politique de protection des données ». Faisant rire toute l’assemblée… C’est notamment le fait que Snapchat ne collecte pas autant de données personnelles que Facebook, qui a été mis en avant pas son fondateur.

Evan Spiegel met ainsi le doigt là où ça fait mal après le scandale Cambridge Analytica. Et Facebook n’a pas vraiment aimé le tacle, son directeur de la sécurité ayant rappelé que Snapchat n’était pas exempt de reproches.

Une valorisation du réseau qui n’a pas la même philosophie que l’ogre Facebook

En effet, beaucoup d’actes de revenge porn ont été identifiés sur Snapchat. Mais Evan Spiegel, pourtant lui aussi empêtré dans des soucis avec ses usagers au sujet de la nouvelle version du réseau, est parvenu à mettre en avant le bien-fondé de la philosophie de Snapchat.

Et de mettre en avant les atouts de celui-ci : « Je crois qu’il est important de comprendre que Snapchat n’est pas simplement un assemblage de fonctionnalités, il y a une réelle philosophie sous-jacente qui va à l’encontre des réseaux sociaux traditionnels. C’est la raison pour laquelle ces derniers se sont sentis menacés ».

Pour Evan Spiegel, la finalité et l’essence entre Facebook et Snapchat ne sont pas les mêmes. Et le fondateur du réseau d’enfoncer le clou sur Facebook, accusé « d’aiguiser la compétition entre les gens en ligne pour obtenir des likes et de l’attention ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Clara HD, la liseuse 6 pouces haut de gamme de Kobo

Fraîchement dévoilée par le constructeur Kobo, la Clara HD vient compléter la gamme du canadien avec cette liseuse affichant un…

Fermer