Accueil » Actualités » Watch, le service de vidéo de Facebook arrive en France et dans le monde

Watch, le service de vidéo de Facebook arrive en France et dans le monde

Par Ruby Charpentier

Le 21 septembre prochain sera disponible en France et dans le monde le service de vidéo conçu et interne à Facebook : Watch, qui jusqu’alors ne profitait qu’aux américains.

Facebook veut concurrencer YouTube et Prime, avec Watch

Facebook a décidé d’ouvrir au monde son service de contenus vidéos en ligne : Watch. Depuis un peu plus d’un an en test aux Etats-Unis, qui en avaient l’exclusivité, il fera son apparition en France ainsi que dans une vingtaine d’autres pays, à compter du 21 septembre 2018.

 

Avec la plateforme de vidéo Watch, la firme de Menlo Park envisage de proposer un service avec lequel les internautes pourront publier leurs contenus et profiter de ceux des autres, exactement à la manière de YouTube. C’est d’ailleurs dans l’optique de concurrencer ce pilier de la vidéo en ligne ainsi que la formule Prime d’Amazon, que le réseau s’élance sur cette voie.

 

Notons toutefois que la particularité de Watch, contrairement à ses autres gros concurrents américains, est que ce service sera totalement dépendant et fonctionnera exclusivement via Facebook, auquel il sera directement intégré. Il sera en revanche compatible avec iOS et Android, via deux applications respectives dédiées.

Un service pour interagir avec d’autres créateurs de vidéos

Du côté de Facebook, Fidji Simo la vice-présidente produits en charge de la branche vidéo et publicité précise : « Nous avons créé ce produit de manière à ce que les utilisateurs ne soient pas dans une logique de consommation passive des vidéos, mais qu’ils puissent y participer ».

 

Concrètement, la firme ne s’est en effet pas contenté de mettre au point une plateforme de publication et de visionnage de vidéos. Sur Watch, il sera également possible de chercher, retrouver, voire sauvegarder des vidéos classées par thèmes, et d’interagir avec son auteur.

 

La vice-présidente insiste d’ailleurs sur le fait d’avoir « passé énormément de temps avec les éditeurs », ajoutant : « Les contenus que nous achetons ne sont qu’une part très faible des contenus disponibles sur Watch, et nous sommes confiants dans le fait que la monétisation permettra de voir beaucoup de créations ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
IFA 2018 de Berlin : l’occasion de connaître les future tendances technologiques

Le salon annuel IFA 2018 ouvrira ses portes à Berlin du 31 août au 5 septembre prochains. Les 200 000…

Fermer