Accueil » Actualités » CISPA : la nouvelle loi américaine contre la cybercriminalité

CISPA : la nouvelle loi américaine contre la cybercriminalité

Par Emmanuel

La nuit dernière la chambre des représentants a voté et adopté la loi CISPA à 248 voix contre168. Aussi connue sous la dénomination « Cyber Intelligence Sharing and Protection Act », cette loi est destinée à lutter contre la cybercriminalité, mais fait déjà la controverse car il s’agirait tout bonnement de légaliser l’espionnage de tous les citoyens avec l’aide des entreprises privées.
La loi CISPA (Cyber Intelligence Sharing and Protection Act) a été voté par la chambre des représentants et doit maintenant passer devant le sénat américain, mais il semble que les jeux soient déjà fait puisque les géants du marché comme Facebook, ont déjà donné leurs accords pour fournir les renseignements qu’ils collectent aux autorités américaines comme le FBI ou la CIA.

Cette loi demande expressément aux entreprises privées ou aux réseaux sociaux de fournir aux gouvernements la totalité des informations qu’ils collectent sur l’ensemble des citoyens américains, afin de lutter contre la cybercriminalité et les cyber-menaces. La loi CISPA demande également aux fournisseurs d’accès à internet, de dénoncer les personnes qu’ils soupçonnent d’avoir des activités étranges ou illégales, une manière de lutter contre la piraterie.

La réalité est tout simplement l’espionnage généralisé de la totalité de la population américaine, par le biais de leurs fournisseurs d’accès à internet, des sites web qu’ils visitent, des réseaux sociaux qu’ils utilisent, des achats qu’ils font sur le web, etc.

La réaction de l’Union Américaine pour les Libertés Civiles ne s’est pas fait attendre : « La cyber sécurité ne doit pas conduire à l’abdication de la vie privée des Américains en ligne. Comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, une fois que le gouvernement obtient de vastes autorités nationales de sécurité, il n’y a pas de retour en arrière ».

Certaines associations de défenses des droits des internautes ont également relevé que ce texte de loi parle de cybermenaces, en restant très vague sur ce que cela signifie réellement. Il sera ainsi très facile pour la justice américaine d’interpréter à sa manière, ce qui est considérée ou non comme une menace.

Si la CISPA finissait par être adoptée définitivement, beaucoup d’autres pays pourraient suivre le pas dans l’espionnage de leur population. La Grande Bretagne annonçait il y a peu, vouloir disposer d’un même arsenal législatif pour lutter contre la cybercriminalité.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Free Mobile : un premier bilan après 3 mois d’activité

Le quatrième opérateur Free Mobile est arrivé sur le marché de la téléphonie il y a seulement quelques mois et…

Close