Accueil » Dossiers » Jeux vidéo » Test Knack PS4 : une nouvelle licence de Sony

Test Knack PS4 : une nouvelle licence de Sony

Par Yann

Disponible dès la sortie de la Playstation 4 en exclusivité, Knack est une nouvelle licence toute fraîche qui donne un peu de renouveau parmi les nombreuses suites de licences existantes sur le marché. Dans un monde qui oppose de vilains gobelins aux humains, Knack est un personnage créé par un scientifique à partir de l’énergie provenant de reliques. Notre héros va donc, au fil des différents niveaux, dégommer du gobelin et du robot tout en activant quelques petits mécanismes nécessaires à la progression du jeu.

Une réalisation correcte… sans plus

Après la beauté époustouflante de Killzone Shadow Fall, nous étions en droit d’attendre une nouvelle claque graphique de la part de Sony. Pourtant, il n’en n’est rien. Soit, le jeu est plutôt joli mais, bien que la qualité graphique des différents niveaux soit parfois inégale, il ne se hisse pas à la hauteur du FPS de Sony. Bien loin de là. Néanmoins, le jeu reste soigné et les nombreuses cinématiques, dans l’esprit cartoon, sont plutôt bien réussies.

Cinématique Knack

Cinématique Knack

Une jouabilité assez efficace mais une difficulté élevée

La prise en main du personnage se fait en quelques minutes : une attaque, un saut (qu’il est possible de doubler), trois attaques spéciales et une esquive au stick droit sont les seuls éléments de jeu qu’il vous faudra maitriser. Afin de pouvoir effectuer un des coups spéciaux, il sera nécessaire de collecter des pierres solaires (de gros cristaux jaunes) disséminés au travers des niveaux. Mais que l’on ne s’y méprenne pas : sous ses aspects simplistes, le jeu reste assez difficile.

Un passage secret...

Un passage secret…

Fort heureusement, il est possible de choisir son niveau de difficulté dès le début : facilenormal et difficile. Le premier mode ravira les plus jeunes qui pourront alors progresser sans trop de frustrations dans ce jeu qui leur conviendra alors parfaitement. Les joueurs plus chevronnés, quant à eux, auront suffisamment de fil à retordre avec une difficulté normale.

Un niveau de Knack

Un niveau de Knack

Néanmoins, les enchainements de combats deviennent assez rapidement répétitifs. Si le titre propose une dizaine d’heures de jeu au travers de 13 chapitres, nous aurions apprécié une variété de niveaux un peu plus poussée.

Petit Knack deviendra grand

La plus grosse réussite du jeu est sans conteste la possibilité de notre héros de pouvoir grandir à tout moment. Si notre petit Knack constitué de quelques reliques semble tout frêle en début de jeu, il pourra « absorber » de nouvelles reliques au fur et à mesure de sa progression jusqu’à devenir énorme.

Grand Knack

Grand Knack

Dans ces moments (assez jouissifs il faut l’avouer), le joueur pourra alors donner de bonnes grosses baffes à ses ennemis ou détruire quelques éléments du décor d’un revers de la main. Afin de varier un peu les plaisirs, Knack pourra parfois grandir, non pas avec de classiques reliques, mais avec des cristaux, de la glace (qui fond petit à petit) ou même du bois (qui peu bruler et le faire rapetisser).

Knack en feu

Knack en feu

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Jeux vidéo
Test Killzone : Shadow Fall PS4

Killzone : Shadow Fall est un FPS disponible au lancement de la Playstation 4. Ce titre, qui se veut la…

Close