Accueil » News IT » L’industrie audiovisuelle colombienne occupe le devant de la scène : présentation de sa croissance, de ses opportunités et de sa notoriété internationale

L’industrie audiovisuelle colombienne occupe le devant de la scène : présentation de sa croissance, de ses opportunités et de sa notoriété internationale

Par Business Wire
  • Les exportations de services audiovisuels et de contenus numériques de la Colombie témoignent de son talent dans le secteur de l’audiovisuel ;
  • Les mesures incitatives du gouvernement, les salaires compétitifs et les coûts d’exploitation abordables font de la Colombie, une destination attrayante pour les producteurs internationaux ;
  • La production audiovisuelle en Colombie se développe à pas de géant, les entreprises locales excellant dans la production de contenu pour des plateformes phares telles que Netflix ou Amazon. 

BOGOTA, Colombie–(BUSINESS WIRE)–L’industrie audiovisuelle de la Colombie a connu une croissance remarquable ces dernières années, attirant l’attention du monde et créant des opportunités au sein du secteur. Le pays offre désormais des avantages compétitifs, devenant une destination attrayante pour les grandes sociétés de production internationales et les investisseurs, grâce aux talents locaux, aux avantages légaux pertinents favorisant le secteur de façon active, ainsi qu’aux organismes et événements dédiés à la promotion et à la mise en valeur de l’industrie audiovisuelle colombienne.


Selon les données de Proimágenes, alors que seulement 14 films étrangers ont été tournés en Colombie entre 1969 et 2012, une révolution a eu lieu en 2012 avec l’application de la « Loi sur le cinéma » qui a permis le tournage de 39 productions internationales dans le pays entre 2013 et 2019. Ce cadre juridique constitue un environnement idéal pour le tournage de grandes productions en Colombie. Des films tels que Memoria, Gemini Man, Long Shot, Running with the Devil, Mile 22, Jungle et American Made ont été tournés en Colombie, mettant en vedette des acteurs renommés tels que Tilda Swinton, Will Smith, Charlize Theron, Mark Wahlberg, John Malkovich, Daniel Radcliffe et Tom Cruise. Ces films ont non seulement connu un succès au box-office, mais ont également été reconnus à l’échelle internationale et ont remporté des prix dans des festivals prestigieux.

Parmi les avantages compétitifs que la Colombie offre dans le secteur audiovisuel, on a la main d’œuvre qualifiée, des salaires compétitifs et des coûts d’exploitation abordables. Ces caractéristiques font du pays une option attrayante pour les productions internationales, comme ça se voit depuis 2012. Les services audiovisuels et les exportations de contenus numériques ont augmenté en moyenne de 26 % au cours des 5 dernières années, avec une croissance de 13 % entre 2021 et 2022. En 2022, environ 206,2 millions de dollars d’exportations ont été enregistrés, les États-Unis étant le principal acheteur représentant 83 % des exportations audiovisuelles colombiennes.

Selon l’Observatoire du Travail du ministère de l’Éducation, la Colombie compte plus de 34 000 professionnels diplômés entre 2010 et 2020 qui travaillent dans le secteur de l’animation et de l’audiovisuel. Grâce à son personnel compétent, la cinématographie colombienne a été reconnue dans le monde entier à travers des professionnels de l’industrie tels que Victor Gaviria, Cesar Acevedo, Simon Mesa et Ciro Guerra. De plus, des films colombiens ont remporté des prix dans des festivals internationaux tels que Cannes, Berlin, IDFA et Venise, ainsi que dans des festivals nord-américains tels que Sundance, SXSW et TIFF.

Selon le Bureau du Film du ministère de la Culture, les salaires mensuels moyens de divers postes dans la production cinématographique sont de 319 dollars pour un producteur du terrain et de 210 dollars pour un assistant caméra, ce qui prouve que les coûts d’exploitation en Colombie sont compétitifs. Les tarifs moyens de l’électricité varient entre 0,07 et 0,08 dollar par kWh dans les principales villes du pays. De plus, les entreprises de télécommunications proposent des services internet et des services IP dédiés à des prix abordables. De même, plusieurs entreprises sont spécialisées dans la location d’équipements consacrés aux productions audiovisuelles. Un studio de télévision complet avec des lumières et une régie de diffusion peut coûter 405 dollars, un studio de photographie avec un kit de trois lumières 66 dollars, et une cabine de radio avec un opérateur seulement 115 dollars par jour. Selon Location Colombia (https://locationcolombia.com/en/), certaines des sociétés de production et studios les plus importants comprennent Caracol Televisión, avec 9 studios d’enregistrement totalisant 2 152 m2 et 8 611 m2, et TIS Colombia avec 6 studios totalisant 27 738 m2.

Des réalisateurs et des acteurs ont fait valoir les avantages d’un tournage en Colombie : James Gray, réalisateur de « The Lost City of Z » (2016), a déclaré : « La Colombie est sans aucun doute la meilleure option. J’ai parcouru toute l’Amérique du Sud à la recherche de lieux de tournage, je les ai tous vus, mais c’est la Colombie qui a été retenue pour de nombreuses raisons. » Adriana Ugarte, protagoniste de « Palm Trees in the Snow » (2015), a affirmé : « S’il y a un mot que j’utilise pour définir l’impression que la Colombie m’a donnée, c’est l’exubérance. Dans tout, dans le comportement et l’environnement professionnel. Tout me semble chaud, et cela rend le film plein de vie. »

Par conséquent, les ressources techniques de la Colombie jouent en faveur d’un investisseur audiovisuel ou d’une société de production cherchant à faire des affaires dans le pays, car ils auront affaire à de grandes infrastructures de production audiovisuelle et d’opérations de back-office cinématographique, comme l’ont déjà fait Viacom, Sony, HBO et Discovery Networks. En outre, le développement de projets de tournage locaux est soutenu par des dispositions fiscales en faveur de la création de longs métrages.

Les entreprises colombiennes dotées de capacités logistiques, techniques et créatives pour participer à des productions de haut niveau, collaborent déjà avec des grandes sociétés de production mondiales. Dynamo, l’une de ces entreprises, se concentre sur le développement et la production de contenus premium pour des leaders de l’industrie tels que Netflix et Amazon, participant ainsi à des séries et des films tels que Narcos, The Heist of the Century, Mile 22 et American Made. AG Studios est également spécialisée dans la création de contenus et de divertissement, participant dans cet ordre d’idées à des séries telles que Jack Ryan, ainsi qu’à des films tels que Long Shot et Jungle.

Le déploiement d’infrastructures de production audiovisuelle pour appuyer le développement du secteur par le biais de studios d’enregistrement, de structures de postproduction et de préproduction, comme l’ont déjà fait Mediapro, Fremantle, Secuoya et Pine Wood, est toujours bénéfique au client et aux spécificités de la production.

Le pays compte plusieurs organisations chargées de promouvoir l’industrie, car le soutien institutionnel aux entrepreneurs est l’un des piliers du développement du secteur audiovisuel colombien. Le ministère de la Culture est responsable de la promotion de la culture cinématographique et développe des programmes qui favorisent la recherche, la législation, la formation, la production, l’infrastructure, la diffusion, la distribution, l’exposition et la préservation de l’industrie. Proimágenes a pour mission de promouvoir, renforcer et préserver l’industrie en gérant le Fonds de développement cinématographique, qui fournit des ressources pour l’industrie cinématographique nationale. La Commission du Film Colombien promeut l’image du pays en tant que lieu de tournage pour les productions audiovisuelles internationales, conseille et soutient à la fois producteurs et réalisateurs dans la gestion de leurs projets.

La Colombie considère le secteur audiovisuel comme : un puissant catalyseur des affaires et de création d’emplois, une composante essentielle du développement du capital humain colombien, qui contribue à la croissance économique, à la réduction des inégalités et au positionnement de la Colombie en tant qu’acteur majeur de la vie dans le monde.

Découvrez ici ce que la Colombie propose dans le secteur de l’audiovisuel.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour de plus amples informations ou pour prendre rendez-vous, veuillez contacter :

Nom : Carolina Amaya Barreto

Poste : Conseillère Colombie – Responsable du secteur de l’audiovisuel

E-mail : [email protected]
Pays : Colombie – Bogota

Nom : Stephanie Mirquez

Poste : Conseillère en export

E-mail: [email protected]
Pays : France