Facebook au cœur d'une tourmente judiciaire face à ZeniMax Media

Le réseau social fait la Une de l'actualité depuis plusieurs jours, pour une affaire qui est en train de se dérouler au tribunal de Dallas au Texas.

ZeniMax Media accuse Facebook d'avoir volé la technologie au coeur de l'Oculus Rift La société ZeniMax Media accuse Facebook d'avoir mis la main sur ses technologies après le rachat d'Oculus Rift et prétend que les technologies du casque de réalité virtuelle d'Oculus sont les siennes.

ZeniMax Media accuse Facebook d'avoir volé la technologie au coeur de l'Oculus Rift

Pour comprendre le déroulé des faits il faut revenir en arrière, car il s'agit d'un véritable imbroglio de sociétés où chacun apporte sa vision des faits. La justice aura à déterminer le vrai du faux dans les arguments de toutes les parties et déterminer « qui savait quoi et quand ?».

John Carmack (le père de Quake et Doom) travaillait pour la société ZeniMax Media au travers de l'une de ses entreprises à savoir id Software, jusqu'en 2013. En parallèle, ce dernier travaillait sur un projet de casque virtuel et collaborait avec une autre société à savoir Oculus. Les deux entreprises n'étant pas directement en concurrence, cela ne gênait aucune des deux sociétés.

Sauf qu'en 2014, John Carmack décide de rejoindre Oculus afin de plancher sur le projet de casque de réalité virtuelle en voyant que ZeniMax Media n'est pas particulièrement intéressé par ses travaux. C'est précisément cette même année que Facebook décide de racheter Oculus, afin de lancer sur le marché le fameux casque Oculus Rift.

ZeniMax Media réclame 2 milliards à Facebook

Ce n'est qu'à partir de ce moment que ZeniMax Media manifeste un soudain regain d'intérêt sur les travaux menés par son ancien salarié et accuse naturellement ce dernier et les deux autres entreprises de lui avoir volé sa création. Elle réclame aujourd'hui 2 milliards de dollars de contreparties financières à Oculus et Facebook et c'est donc au tribunal que l'affaire devra se démêler.

John Carmack a réaffirmé à la barre qu'il a présenté son projet de réalité virtuelle à son patron, Robert Altman, sans grand succès, déclarant : «Altman a décidé de ne pas poursuivre l'opportunité de faire de Zenimax un acteur de la révolution du matériel VR ». De son côté, Oculus a souligné : « Oculus et ses fondateurs ont investi beaucoup de temps et d'argent dans la VR (...). Nous sommes déçus qu'une autre entreprise lance une action en justice inutile pour essayer d'obtenir le mérite d'une technologie pour laquelle elle n'avait pas de vision, de compétence et de patience ».

Il y a fort à parier que l'on devrait voir de nombreux rebondissements dans cette affaire et que cela promet un procès fleuve.

.

Réagissez !
Voir aussi :
Facebook permettra de faire taire vos amis avec le bouton Snooze

Facebook lance un bouton Snooze pour faire taire certains amis

Fatigué de lire les idéologies de droite ou de gauche de certains amis, qui rebondissent sans cesse sur l'actualité pour alimenter leur flux Facebook ? Epuisé de voir les vidéos de chats de votre...
Des dons caritatifs désormais possibles sur Facebook

Facebook se lance dans le caritatif de manière ambiguë

Facebook opère un tournant social depuis que son PDG, Mark Zuckerberg, a indiqué qu'il souhaitait que son réseau s'inscrive dans la communauté. Les outils caritatifs commencent à se déployer en...
Soyez le premier à réagir !