Tests matériels

Test iRobot Roomba 980 : un robot aspirateur connecté

Efficacité du nettoyage du Roomba

Lors des premières utilisations du Roomba 980, on admire la capacité du robot à se mouvoir intelligemment, à éviter et contourner les obstacles tout en nettoyant efficacement les angles et les surfaces. Si un endroit de la pièce est plus sale, le Roomba insiste alors sur la zone puis reprend inlassablement sa tâche. Le parcours de l'aspirateur est méticuleux, en couvrant l'ensemble de la surface de la pièce, sans jamais repasser deux fois au même endroit. Un tapis, même épais, ne sera pas un obstacle puisque le robot pourra facilement passer dessus et aspirer avec encore plus de puissance la nouvelle surface détectée. L'efficacité est bien là !

Mieux encore, même si ce n'est pas la fonction initiale de l'extracteur AeroForce, nous avons constaté que les cylindres en caoutchouc qui le constitue frottent très légèrement la surface du sol lors de leurs rotations, gommant ainsi les éventuelles légères tâches à la surface d'un carrelage, lui conférant ainsi un aspect plus brillant.

Avant son utilisation, il conviendra néanmoins de préparer un minium la pièce : retourner les chaises sur une table et surtout, veiller à ce qu'aucun câble électrique ne vienne entraver le parcours. Tout comme un rideau trop long tombant sur le sol, qui pourrait alors se coincer dans les cylindres de l'extracteur. Si un tel cas se présente, l'application vous alerte alors (pas de notification push pour le moment) et il convient alors de retirer l'élément perturbateur.

Si le lancement du Roomba peut s'effectuer via l'application dédiée, il est également possible de passer par le gros bouton Clean sur le dessus de l'aspirateur. Sur la gauche, une pression sur un second bouton affichant le logo d'une maison permet d'ordonner un retour à la base de rechargement. Enfin, un troisième bouton au logo représentant une cible permet au Roomba de se concentrer sur une zone précise en effectuant des cercles concentriques de plus en plus grands pour couvrir environ 1 m2.

Bouton Clean du Roomba 980
Sur le dessus, on distingue également des icônes lumineuses indiquant la réception Wi-Fi, une alerte (objet coincé dans l'extracteur par exemple), un témoin de batterie ainsi qu'un avertisseur de bac collecteur plein.

Contrairement aux autres robots de la gamme Roomba, le modèle 980 est capable de cartographier la pièce. Cette fonctionnalité, nouvelle sur les modèles iRobot, se fait à l'aide d'une caméra inclinée à 30° visible sur la surface du robot.

Caméra iAdapt 2.0 du Roomba 980
L'intelligence de parcours du robot est donc due à ce nouveau modèle de cartographie nommée iAdapt 2.0. Il lui permet de détecter et appréhender son environnement en temps réel avec efficacité. Mieux encore, si la batterie vient à se vider avant la fin de sa tâche, le robot revient automatiquement se recharger pour ensuite reprendre son nettoyage à l'endroit précis où il s'était arrêté.

Afin d'empêcher le Roomba d'accéder à une pièce ou à une zone précise, il est possible d'utiliser les balises fournies.

Balises mur virtuel
Chacune des deux balises possède un bouton permettant de sélectionner un mode d'utilisation. La position mur virtuel permet de dessiner une ligne fictive tracée entre les deux balises posées au sol. L'aspirateur ne pourra alors pas la franchir. Le second mode permet quant à lui de définir une zone circulaire de protection d'un rayon de 60 cm autour de la balise. Idéal pour protéger un objet fragile posé à même le sol.

Comme nous l'avons vu, la capacité de nettoyage du Roomba 980 est étonnante d'efficacité. Intéressons-nous maintenant à sa facilité d'entretien au quotidien.

Laissez un commentaire !
Soyez le premier à laisser un commentaire !