Accueil » Actualités » Téléphonie mobile : plus d’antennes relais pour baisser le niveau d’exposition aux ondes

Téléphonie mobile : plus d’antennes relais pour baisser le niveau d’exposition aux ondes

Par Emmanuel

A l’ère du numérique, du wifi, et des appareils mobiles, les consommateurs sont de plus en plus exposés aux ondes, reconnues comme cancérigènes par l’OMS depuis 2011. Pour les abaisser à un niveau sanitaire acceptable, tripler les antennes relais sera nécessaire.

Des taux d’expositions inacceptables

Composé d’élus locaux, d’associations, d’opérateurs de téléphonie et de représentants de l’état, le comité opérationnel sur les ondes de téléphonie mobile se penche depuis plusieurs années sur les taux d’exposition du public aux ondes, causées par notre couverture mobile. Suite à une enquête réalisée entre 2010 et 2011, un rapport établit que déjà à cette époque, 10% des zones testées sur l’ensemble du territoire, présentaient un taux d’exposition supérieur à 0,7 V/m (Volt par mètre).

Ces ondes ont pourtant été officiellement déclarées comme potentiellement cancérigènes par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S). Des solutions existent, la principale se trouvant dans un rapport remis la semaine passée aux ministres de l’économie numérique et de l’écologie. Mais abaisser les taux t’exposition au seuil maximal de protection 0,6 V/m a un coût, cette opération nécessitant la construction de trois fois plus d’antennes relais.

Une solution coûteuse : tripler le nombre d’antennes relais.

Les associations défenderesses de l’idée d’un « seuil d’exposition maximal acceptable d’un point de vue sanitaire », ont fixé celui-ci à 0,6 V/m maximum. Le problème actuel réside dans la difficulté à le respecter, tout en maintenant une couverture fonctionnelle du réseau mobile. Le développement fulgurant de cette branche mobile pousse à choisir entre « couverture satisfaisante » et « seuil d’exposition », les infrastructures contemporaines ne permettant hélas, aucune compatibilité en la matière.

Ayant analysé la situation et les possibilités qui lui sont offertes pour résoudre ce problème, le comité opérationnel sur les ondes de téléphonie mobile en arrive à la conclusion suivante : « si un tel abaissement du taux d’exposition était mis en œuvre, il faudrait multiplier le nombre d’antennes par un facteur au minimum égal à trois ». Plus de 50 000 antennes relais sont pourtant déjà en activité en France.

0 0 vote
Article Rating
0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Plus dans Actualités
Retraite annoncée de Steve Ballmer de la présidence générale de Microsoft

Après une épopée aussi houleuse, qu'enrichissante en tant que directeur général de Microsoft, Steve Ballmer prépare son départ d'ici un…

Fermer