Accueil » Actualités » La Chine en manque de main d’œuvre, et Foxconn accusé de violation des droits du travail

La Chine en manque de main d’œuvre, et Foxconn accusé de violation des droits du travail

Par Emmanuel

Depuis quelques années, la main d’œuvre Chinoise évolue dans un contexte particulier. Les besoins en ouvriers des sociétés high tech augmentent au rythme des nouveaux produits, mais les jeunes se tournent plutôt vers des emplois moins éreintant, usés par le manque de respect des droits du travailleur, dont Foxconn est une nouvelle fois soupçonnée.

En Chine, la main d’œuvre se fait rare

La Chine connaît aujourd’hui des difficultés à trouver de la main d’œuvre ouvrière. Particulièrement avant la sortie d’un nouveau téléphone, ou d’une nouvelle console, « il faut du monde pour assurer la production ». Décrivant la situation, le Président Directeur Général de Foxconn déplore: « La jeune génération ne veut pas travailler en usine, ils veulent des emplois dans les services ou sur internet, quelque chose de simple. Beaucoup de travailleurs se relocalisent dans le domaine des services, et la demande d’ouvriers est maintenant plus grande que l’offre ».

Face à cette difficulté, la Chine organise pourtant d’importantes campagnes de recrutement dans les moments clefs, tentant de valoriser la classe ouvrière. Mais les grandes sociétés tournent à flux tendu. Les rôles semblent s’être inversés avec le temps : les jeunes ont désormais le choix de s’orienter vers les chaînes de production ou non.

Foxconn prit en défaut en matière de droit du travail

Dans ce contexte particulier, les grandes enseignes sont parfois amenées à « essorer » le peu de main d’œuvre présente. Dans le cadre de la fabrication de la Playstation 4, qui devrait sortir en France fin novembre, Foxconn se voit accusé de non-respect du droit du travail. En effet, des étudiants de l’Institute of Technology de la ville de Xi’an se seraient vu imposer un marché : travailler sur la chaîne de montage de l’usine Foxconn de Yantai, et ce jour et nuit, hors temps de travail maximum légal, en échange d’une hypothétique obtention de leur diplôme.

Assumant la situation et ayant entamé une enquête, Foxconn précise : « Des actions ont été prises afin que l’usine en question soit en conformité avec nos règles, en particulier celles qui interdisent le travail non payé et celui de nuit pour les stagiaires, et leur rappeler qu’il est possible d’arrêter le programme à tout moment ». Les programmes de stage doivent rester « une opportunité de gagner de l’expérience en travail manuel qui les aidera à trouver un emploi après l’université ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Quand Google se servira de notre photo Google+ pour ses publicités

L'anonymat fait l'actualité cette fin de semaine. Après la fin de l'anonymat sur le réseau Facebook, c'est désormais Google qui…

Close