Accueil » Actualités » Nintendo Switch : un succès entaché par une plainte pour violation de brevet

Nintendo Switch : un succès entaché par une plainte pour violation de brevet

Par Emmanuel

La Nintendo Switch est un vrai succès commercial, qui ne se dément pas à l’heure actuelle. Cependant, la console pourrait connaître un coup d’arrêt aux Etats-Unis. En cause : une plainte déposée pour violation de brevet.

Nintendo Switch, un succès commercial colossal

Qui ne connaît pas la Nintendo Switch ? Depuis son lancement au mois de mars 2017, la console a été un vrai succès commercial, qui semble se pérenniser dans le temps. Son côté ingénieux et ses fonctionnalités domestiques lui ont ainsi permis de séduire bon nombre de gamers.

En effet, le côté hybride de l’appareil a été un réel atout pour sa commercialisation rapide, puisque cela a permis son utilisation aussi bien sur une TV, qu’en version nomade. La Nintendo Switch a donc contribué aux derniers résultats financiers de la firme, plutôt impressionnants. Mais il se pourrait bien que l’avenir de la console soit quelque peu terni par une plainte aux Etats-Unis.

Celle-ci émane de la société américaine Gamevice, qui est spécialisée dans les accessoires gaming et qui vend ainsi des manettes amovibles pouvant se mettre sur terminaux mobiles. Gamevice a ainsi porté plainte une première fois au mois d’août dernier pour violation de brevet.

Une plainte qui pourrait freiner le développement de la console aux Etats-Unis

Si cette première plainte n’aurait pas abouti, c’est une seconde attaque de la société américaine qui a cette fois fait réagir la United States International Trade Commission, qui a décidé de lancer une enquête à propos d’une « console de jeux à manettes détachables conçue par Nintendo ».

Et Gamevice ne rigole pas, puisque la société souhaite que l’importation de consoles aux Etats-Unis soit tout simplement arrêtée, justement parce que la Nintendo Switch viole ses propres brevets. Il y a fort à parier qu’il s’agit-là pour l’entreprise américaine d’une stratégie pour pousser Nintendo à trouver un accord à l’amiable, un Patent troll comme on dit dans le jargon…

Le verdict sera rendu dans 45 jours environ. Ce n’est pas la première fois que la firme affronte des plaintes, puisque cela avait déjà été le cas de la Wii et ses wiimotes. En attendant, la Nintendo Switch s’est écoulée à quinze millions d’exemplaires…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Oculus Go, un casque VR autonome disponible à 219 euros

Oculus Go, le nouveau casque de réalité virtuelle est maintenant disponible. Avec un prix attractif de 219 euros, la filiale…

Fermer