Accueil » Actualités » OnePlus, l’espion venu de Chine

OnePlus, l’espion venu de Chine

Par Emmanuel

Bad buzz pour la firme chinoise OnePlus, qui crée la polémique. En effet, celle-ci est accusée d’espionnage envers ses usagers, plus particulièrement par l’intermédiaire de ses smartphones.

One Plus, l’indélicat constructeur qui espionnait ses clients

Si le OnePlus 5 s’avère être un smartphone de très bonne facture, la polémique qui enfle sur le fabricant chinois risque de lui coûter cher. C’est un chercheur en sécurité, Chris D. Moore, qui a découvert le pot aux roses. Ainsi, ce dernier s’est rendu compte que son OnePlus 2 faisait parvenir des données sur un serveur américain qui appartiendrait à Amazon.

Cet expert en cybersécurité a voulu en savoir plus sur les informations qui étaient collectées. Et ce sont les données suivantes : numéro IMEI, adresses MAC, indications sur les points d’accès Wifi notamment. Chris D. Moore a aussi donné la liste des applications qui étaient utilisées, et à quel moment.

Celui-ci a même contacté OnePlus, lui signifiant qu’il fallait réinitialiser le smartphone aux paramètres d’usine, ce qui peut paraître surprenant. Mais c’est en faisant part de sa « découverte » sur Twitter que Chris D. Moore a pu en savoir plus.

Des smartphones OnePlus servant à espionner les utilisateurs ?

Les internautes ont ainsi fini par identifier l’indélicat espion, il s’agit en fait d’une application dénommée « OnePlus System Service », qui ne peut pas être complètement désinstallée du système. On peut seulement réaliser cette manip en passant par une ligne de commande, qui supprime l’application.

OnePlus, face à ce scandale naissant, a indiqué dans un communiqué qu’il transmettait « de façon sécurisée des analyses dans deux flux différents via HTTPS vers un serveur Amazon. Le premier flux est celui d’analyse de l’utilisation, que nous collectons pour ajuster avec précision notre logiciel en fonction du comportement de l’utilisateur. Cette transmission de l’activité peut être désactivée […] ».

Quant au second flux, il « concerne les informations sur les périphériques, que nous collectons afin de fournir un meilleur support après-vente ». Cela sera-t-il suffisant pour rassurer les consommateurs ? Rien n’est moins sûr. Sachant que le OnePlus 5 est un smartphone très populaire, la firme risque gros avec cette affaire.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Attention, The Pirate Bay agit sur les PC sans votre consentement

The Pirate Bay refait parler de lui. Déjà connu pour être un site de téléchargement illégal, c'est à présent le…

Close