Accueil » Actualités » Uber : le meilleur moment pour faire surpayer un client, c’est quand la batterie va lacher

Uber : le meilleur moment pour faire surpayer un client, c’est quand la batterie va lacher

Par Emmanuel

Qui a dit que la collecte de données, cela n’était pas si grave que cela ? Même la plus insignifiante information sur un utilisateur ou un smartphone peut se révéler redoutable quand elle sert à mauvais escient. La preuve Uber vient de publier une étude selon laquelle le meilleur moment pour faire surtaxer un service, c’est quand la batterie du téléphone est presque vide !

Moins vous avez de batterie, plus il est facile de vous surtaxer un service…

Fort heureusement Uber n’a pas recours à ces méthodes, mais d’autres services pourraient ne pas être si regardant. Le service de location avec chauffeur a remarqué en analysant les données collectées et ses statistiques, qu’un utilisateur dont le téléphone était en pleine forme avait plus tendance à attendre ou à comparer les prix avant de se décider. En revanche, un utilisateur dont la batterie est à plat et qui ne dispose que de quelques pourcentages aurait tendance à accepter ce qui se présente à lui, sans trop s’intéresser au prix, principalement dans les heures tardives.
Même si cela parait tout à fait logique, c’est une preuve de plus que la moindre donnée sur nos comportements peut fournir des armes redoutables aux service ou applications, qui pourraient très bien définir qu’un smartphone connecté avec par exemple 5% de batterie se voit proposer des tarifs 10% supérieur à la normal, sans que personne ne puisse se rendre compte de rien…

Espérons qu’Uber n’utilisera pas cette information contre les utilisateurs, car on se souvient que la société américaine avait été prise la main dans le sac à deux reprises, avec des prix supérieurs en profitant d’événements liés à l’actualité. En effet, le prix des courses avait été nettement plus élevé durant une grèves des motos en 2015 à Londres, ou encore en 2014 pendant une prise d’otage dans le centre de Sydney…. Morale de l’histoire, ne vous promenez pas la batterie vide !

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Xavier Niel va investir 100 millions de dollars dans une école 42 au sein de la Silicon Valley

L'école gratuite pour tous, Xavier Niel y croit et l'a prouvé en lançant en 2013 l'école 42 dans la capitale.…

Fermer