Accueil » Actualités » Tim Berners-Lee, le père du web, très critique envers le Web d’aujourd’hui

Tim Berners-Lee, le père du web, très critique envers le Web d’aujourd’hui

Par Emmanuel

Tim Berners-Lee, connu comme le père du web, a toujours été un ardent défenseur de sa création, afin de promouvoir un outil de communication inestimable pour les hommes et la recherche.

Tim Berners-Lee, le père du web, déconcerté par les dérives du Net

Malheureusement, les dérives de ces dernières années et le monopole de certaines entreprises ont transformé ce formidable outil, en une vaste mécanique de surveillance généralisée dépendant presque essentiellement de la publicité.

Tim Berners-Lee a donc invité le maximum de personnes à imaginer des solutions pour sortir de ce modèle, dans le domaine de la centralisation du web et de la protection des données personnelles. Il a dénoncé durant la conférence Decentralized Web Summit organisé à San Francisco : « Le Web contrôle ce que les gens regardent. Il crée des mécanismes sur la manière dont les gens interagissent. Le Web aurait pu être magnifique mais le cyber-espionnage, le filtrage des sites Web, les recommandations de contenus qui vous emmènent sur les mauvais sites sapent complètement l’esprit d’aider les gens à créer ».

Il trouve attristant de voir que : « Les revenus publicitaires sont devenus la principale source de revenus d’un trop grand nombre d’acteurs du Web », un système ayant fait muter le web en une machine à espionnage, dans le seul but de tirer des informations personnelles commercialisables.

Il s’est étonné d’une situation paradoxale : « Tout le monde assume que le consommateur d’aujourd’hui est obligé de passer un deal avec un énorme appareil marketing en échange de services gratuits, quand bien même nous sommes horrifiés de ce qui est fait de nos données».

Tim Berners-Lee : « Le web est déjà décentralisé », il faut le re-décentraliser !

Il a également vivement critiqué le monopole de quelques sociétés sur le web, en déclarant : « Le web est déjà décentralisé. Le problème provient du fait qu’il est dominé par un seul moteur de recherche, Google, un seul service de microblogging, Twitter, un réseau social, Facebook. Notre problème n’est pas technologique, il est social. ». Sur l’ensemble de ces points, on ne peut que lui donner raison.

Reste à savoir maintenant, comment il sera possible de « re-décentraliser » le web pour garantir la protection de la vie privée, de la sécurité et de la reprise de contrôle du Web. Pas facile, car gouvernements, comme géants du high-tech ne seront désormais pas disposés à céder du terrain…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Uber France condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour son service UberPOP

Passée presque inaperçue, la décision de justice du tribunal correctionnel de Paris semble avoir donné raison aux chauffeurs de taxi,…

Close