Les dérives du web inquiètent son créateur, Tim Berners-Lee

Quand Tim Berners-Lee a inventé le web, il était loin d'imaginer que pratiquement 30 ans plus tard il en viendrait presque à regretter son invention.

Des dérives du web de plus en plus préoccupantes Au départ, le Web avait été créé pour faciliter le travail de recherche entre tous les scientifiques du monde, rapidement il était devenu une sorte de grande bibliothéque pour les particuliers en quête d'informations, mais la publicité et le e-commerce sont passés par là...

Des dérives du web de plus en plus préoccupantes

Le père du web regrette plusieurs dérives du web qui peuvent menacer son existence. En effet, il regrette la prolifération des fake news, ruinant la confiance des internautes envers ce formidable outil, il fustige contre les réseaux sociaux qui sont devenus des plateformes pour exacerber les haines, le racisme, la manipulation de masse. Il s'offusque également du scandale Cambridge Analitica et des organes de propagandes russes, qui ont tous deux joués un rôle clé dans les élections américaines, montrant internet comme un outil capable de nuire à la démocratie.

Il regrette que seule une poignée de sociétés contrôlent désormais le web et que celui-ci soit devenu un aspirateur à données omniprésent dans le quotidien des internautes, avec les dangers que ce type de "profilage" peut engendrer lorsqu'il tombe entre les mains de gouvernements ne respectant pas la vie privée ou la liberté. Le web est effectivement devenu l'un des meilleurs outils de surveillance globale.

 Tim Berners-Lee s'interroge donc : « Sommes-nous sûrs que le reste du monde veuille réellement avoir accès à Internet, tel qu'il est aujourd'hui, synonyme de surveillance et d'abus en tous genres, avec des internautes pris en otages du bon vouloir d'une poignée d'acteurs qui contrôlent tout» Il ajoute : «le Web était censé servir l'humanité, mais c'est un échec sur de nombreux points».

 Il garde toutefois un espoir en l'homme et déclare : « Les problèmes que doit affronter le Web sont complexes et immenses, mais il faut que nous regardions cela comme s'il s'agissait de simples bugs. Les problèmes et erreurs créés par les hommes peuvent être réparés par les hommes, avec de la bonne volonté».

Tim Berners-Lee : Il faut juste savoir s'interposer quand les choses vont trop loin

Il suggére à demi mot de réparer, cet outil corrompu et enraillé et travaille justement sur la création d'un logiciel baptisé Solid, destiné à contrôler ses données personnelles, en maîtrisant leur stockage et les droits qui y sont associés. « Le but du projet est de changer radicalement la manière dont les applications Web fonctionnent aujourd'hui, débouchant sur une vraie possession de leurs données par les utilisateurs ainsi qu'une meilleure maîtrise de leur vie privée ».




Tim Berners-Lee est également conscient que pour changer le web, tout ne pourra pas se passer uniquement par des lignes de code et il lance un appel aux internautes : « Il faut juste savoir s'interposer quand les choses vont trop loin. Si les gens pensent que la dérive du Web est trop forte, alors je les encourage à descendre dans la rue avec leurs pancartes [...] Peu importe comment, il faut agir»..

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !