Accueil » Actualités » Le père du web veut vous rendre votre vie privée avec son outil « Solid »

Le père du web veut vous rendre votre vie privée avec son outil « Solid »

Par Ruby Charpentier

Voilà 30 ans que Tim Berners-Lee a inventé le web, et même s’il est fier d’avoir offert au monde un outil inestimable pour des milliards de personnes, il sait aussi que les géants du web se sont appropriés sa création pour la détourner à leurs profits.

Solid, un outil de gestion de vos données personnelles

Tim Berners-Lee n’a jamais caché sa déception de l’usage qui est aujourd’hui fait du web, devenu un aspirateur à données privées, d’espionnage généralisé, de machine à fake news, de propagandes politiques, d’écran publicitaire, etc. Malgré le désenchantement, ce dernier continue de croire en son outil et travaille justement depuis plusieurs années sur un utilitaire destiné à révolutionner le web, en restituant aux utilisateurs le contrôle de leurs données… De quoi fâcher, certains Google, Facebook et consort qui ont fait de la collecte de données leurs fonds de commerce !

 

Tim Berners-Lee, a créé l’application « Solid » dans le but de proposer une solution pour stocker ses données lors de la navigation, plutôt que de les laisser fuiter vers les serveurs de grandes sociétés. Il s’agit en quelque sorte d’un « coffre-fort numérique » de gestion de données.

Le père du web souhaite donc rendre le pouvoir aux internautes et explique :

 

Solid est « un projet open source visant à restaurer le pouvoir et l’influence des individus sur le Web », ajoutant : « Le modèle actuel où les utilisateurs confient leurs données personnelles à des géants numériques […] comme nous l’avons tous découvert, ce n’était pas dans notre meilleur intérêt ». Il poursuit en indiquant : « Solid est la manière dont nous faisons évoluer le Web de façon à restaurer un équilibre, en donnant à chacun de nous le contrôle complet sur ses données, personnelles ou non, d’une manière révolutionnaire. »

 

Le combat risque d’être rude, car c’est un peu David contre Goliath, mais il y croit toujours, persuadé que les erreurs peuvent être corrigées, les faiblesses améliorées et que le web peut se défaire des travers des dernières années… si les internautes le souhaitent vraiment évidemment. Pas certain, que Google et Facebook partagent son opinion.

 

Il a confiance dans les internautes qui sont désormais conscients de tout cela et informés. Il ajoute : « Il y a une vague d’inquiétude, et autant d’énergie, de soif de changement. Les gens veulent un Web dans lequel ils peuvent avoir confiance. Ils veulent des applications qui les aident à faire ce qu’ils veulent et dont ils ont besoin, sans qu’ils soient espionnés. »

Tim Berners-Lee rêve d’une « nouvelle ère » du web

C’est d’ailleurs pourquoi le code du logiciel Solid est open source et chaque internaute peut créer son propre « Pod » de Solid afin de stocker ses données personnelles. Tim Berners-Lee est confiant et parle même d’une « nouvelle ère ». En parallèle de l’outil Solid, il travaille également sur un outil agrégateur de contenu baptisé Inrupt pour stocker un peu tout et n’importe quoi dans un espace sécurisé.

 

Enfin, le père du web est conscient qu’une part du web est en train de se déporter vers de nouveaux outils où l’utilisateur abandonne complètement la notion de recherche ou d’analyse pour obtenir une information, il s’agit des assistants vocaux où c’est une intelligence artificielle qui fournit les réponses. Conscient du potentiel danger que représentent ces nouveaux outils popularisés par le biais de gadgets domotiques, Tim Berners-Lee a indiqué qu’il mettait au point un assistant qui sera aussi open source pour que des entreprises puissent s’affranchir des géants du web, qui au final ne souhaitent fournir que la réponse qui les intéresse : la leur… Son assistant se nommera « Charlie ».

 

Reprendre le contrôle des données est une question fondamentale, car nous gardons tous à l’esprit l’affaire Cambridge Analytica, même si peu de médias continuent d’en parler. Facebook nous vendait que la collecte de données servait essentiellement pour affiner les publicités ciblées, alors que nous avons pu voir au travers de cette affaire que ces données pouvait aussi servir à manipuler les opinions lors d’élections, comme cela a été le cas durant l’élection présidentielle américaine.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Google renforce la sécurité du Chrome Web Store pour moins de malware

Décidé à bloquer les actions de piratage ciblant les comptes Chrome Web Store, google déploie de nouveaux outils de protection…

Fermer