Accueil » Actualités » Verizon demande un rabais d’un milliard après les affaires de piratage et d’espionnage

Verizon demande un rabais d’un milliard après les affaires de piratage et d’espionnage

Par Ruby Charpentier

Si vous entendez un grincement de dents depuis quelques heures, c’est probablement celui des actionnaires de Yahoo qui vient des Etats-Unis. Le groupe de Marissa Mayer avait consenti se vendre en dessous de son estimation de 6 à 8 milliards à Verizon, pour 4,8 milliards de dollars, mais c’était sans compter sur l’actualité des derniers jours.

Verizon réclame une ristourne d’un milliard de dollars pour le rachat de Yahoo

En effet, suite à la publication d’une liste de 200 millions de comptes Yahoo par un hacker au mois d’Août, Yahoo avait été contraint d’avouer publiquement que le piratage de 2012 n’avait pas atteint un demi-million d’utilisateurs comme annoncé à l’époque des faits, mais de plus de 500 millions d’utilisateurs. Première grosse claque, fin septembre.

La deuxième gifle, n’a pas tardé à arriver, puisque début octobre c’est un scandale d’espionnage qui a fait la une de l’actualité. Yahoo est accusé d’avoir mis au point un logiciel d’analyse des mails de ses utilisateurs en 2015, afin de transmettre les données à la NSA. Plusieurs sources, dont des ex-employés attestent ces accusations

Verizon voyant que le groupe Yahoo est dans l’œil du cyclone, a donc décidé de revoir le montant qu’il est prêt à mettre sur la table et demande rien de moins qu’un milliard de dollars de ristourne ! Argument mis en avant, ces deux scandales entraineront des procès, des amendes et des indemnisations, le groupe doit donc prévoir un fonds préventif d’un milliard de dollars.

Pour justifier sa décision, il évoque le contrat de la transaction qui précise que Verizon a le droit de revenir sur les termes du rachat s’il est prouvé que Yahoo a volontairement dissimulé un accès non autorisé ou une divulgation non autorisée à sa base de données. Aujourd’hui, on sait que ces deux cas de figure sont au cœur de l’actualité. Yahoo va devoir prendre une très lourde décision pour son avenir, soit se vendre à seulement 3,8 milliards de dollars, soit perdre l’unique acheteur assis à la table des négociations et prendre le risque de continuer de s’écrouler. Les temps sont durs chez Yahoo…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
VLC est finalement disponible sur Xbox One : le lecteur multimédia ultime ?

Il était prévu de longue date : le lecteur multimédia de référence VLC devait trouver son chemin sur la console…

Fermer